Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 - Autopsie d’un film : LE JOUR SE LÈVE (Marcel Carné – 1939) : Le tournage

Publié le par Laurent Bigot

Dans son livre La vie à belles dents, Marcel Carné se souvient avec bonheur de ce tournage : «L'atmosphère sur le plateau était excellente. Jamais l'interprète de Pépé le Moko ne m'avait paru meilleur. Il me semblait plus sobre, plus concentré que dans Quai des brumes ; Berry, de son côté, faisait des étincelles. C'était vraiment le diable avant la lettre, je veux dire avant Les visiteurs du soir... Quant à Arletty, la toujours gaie et souriante Arletty, elle se montrait aussi merveilleuse comédienne dans le drame que dans la gouaille faubourienne ». De son côté, Gabin racontera à quel point il fut admiratif de son partenaire Jules Berry : « C'était pour moi presque impossible de jouer avec lui. Il me fascinait tellement que j'en arrivais à m'arrêter de jouer à plusieurs reprises pour le regarder faire, et ce qu'il faisait tenait du génie ... J'en bâillais des ronds de chapeau ... À ce degré-là, un acteur, c'est vraiment quelque chose ! Aucun ne m'a épaté comme Berry dans Le jour se lève ». Pour compléter le quatuor tragique du film, Cané a par ailleurs confié le rôle de la jeune première à Jacqueline Laurent, protégée de Prévert qui avait déjà auditionné pour Quai des brumes ...
                
Malgré cela, la période pendant laquelle fut préparée et tournée Le jour se lève était politiquement et socialement difficile. Tout le monde sentait qu’il allait se passer quelque chose et qu’une époque se terminait. C’est aussi pour cette raison, que ce film (comme aussi Le quai des brumes) ne peut pas se terminer bien : par les personnages, leurs rapports qu’ils ont entre eux, la seule chose qui est certaine est que le pire peut arriver.
 
Valentin (Jules Berry) : "Si vous croyez que c'est avec des grossièretés qu'on arrange les choses..."

Valentin (Jules Berry) : "Si vous croyez que c'est avec des grossièretés qu'on arrange les choses..."

Commenter cet article