Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 - LE JOUR SE LÈVE (Marcel Carné – 1939) : Extraits Partie 2

Publié le par Laurent Bigot

Premier flashback.

C’est cette place que traverse François chaque matin en vélo, quand il se rend à son travail. Dans une usine immense et neuve, il exerce un métier dangereux : il est « sableur ». Masqué, revêtu d’une sorte de scaphandre, il décape au jet de sable des plaques d’acier. Ainsi travaillait-il, lorsqu’un jour la porte de l’atelier s’est ouverte. Une jeune fille Françoise, est entrée. (Scène 1 et 2)

Ils se reverront et bientôt l’amour naîtra. (Scène 3, 4 et 5)

Puis la jalousie. Un soir, en se cachant, il la suit et elle le mène dans un endroit inattendu : un petit café-concert de province. Sur la scène, un dresseur de chiens, monsieur Valentin, présente cinq pauvres bête. On est vite édifié sur la sympathie que peut inspirer ce monsieur. Sa partenaire Clara, l’abandonne au milieu de son numéro. Elle ne peut plus voir cet homme, avec qui elle, vit depuis deux ans. Venue s’accouder au bar, près de François, c’est à lui qu’elle confiera ses rancœurs…

C’est pourtant cet individu suspect que Françoise est venue voir. François peur s’en rendre compte à la fin du numéro, quand elle rejoint dans les coulisses le montreur de chiens. Lorsque celui-ci la reconduit quelques minutes après, François se cache pour qu’elle ne le voie pas.

Il voudrait la suivre, cependant il est empêché par Clara que la belle prestance de l’ouvrier a séduite. Elle le prend comme chevalier servant, lorsque Valentin vient chercher sa partenaire. Par galanterie l’ouvrier défend cette femme. Elle reste avec lui. (Scène 6)

Fin du premier flashback.

5 - LE JOUR SE LÈVE (Marcel Carné – 1939) : Extraits Partie 2

Commenter cet article