Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 - DIAL M FOR MURDER (Le crime était presque parfait) – 1954 – Alfred Hitchcock

Publié le par Laurent Bigot

4 - DIAL M FOR MURDER (Le crime était presque parfait) – 1954 – Alfred Hitchcock
À son retour, Tony dit à sa femme d'aller se coucher et accueille les policiers. Avant leur arrivée, il fait disparaître les indices : il détruit le bas qui a servi à Swann et le remplace par un bas de Margot, récupère la clé sur le mort et la replace dans le sac de sa femme, glisse la lettre de Mark dans la poche de Swann. Il aide ensuite la police à découvrir les fausses preuves, tout en jouant le mari soucieux d'aider sa femme.
Le lendemain, l’inspecteur Hubbard rend visite aux Wendice. Il questionne Margot. Feignant de la défendre, Tony le guide vers des éléments accusant sa femme. Il déclare avoir déjà vu Swann, le jour où Margot s'est fait voler son sac contenant la lettre à l'origine du chantage. Mais Margot affirme que rien n'a été pris dans son sac. À l'arrivée de Mark, l'inspecteur reconnaît l'auteur de la lettre retrouvée sur Swann.
L'inspecteur est au courant de la liaison de Mark avec Margot, qui doit reconnaître qu'elle était victime d'un chantage. L'inspecteur lui dicte ses droits. Le procès a lieu, Margot, reconnue coupable, est condamnée à mort. 
Hitchcock souhaitait coller à la pièce de théâtre dont il s'inspirait, et voulait conserver l'unité de temps et de lieu. Pour cela, il fallait que le procès soit le plus bref possible. Il choisit une mise en scène théâtrale où, en quelques minutes, Margot est accusée et condamnée. Le fond changeant de couleur était très réfléchi. Il répond à l'évolution, du plus clair au plus sombre, des robes que portait Grace Kelly. Là, le fond rouge se fait de plus en plus sanglant. Dans ce contexte, la robe du juge évoque une Inquisition d'un autre temps. 
4 - DIAL M FOR MURDER (Le crime était presque parfait) – 1954 – Alfred Hitchcock
4 - DIAL M FOR MURDER (Le crime était presque parfait) – 1954 – Alfred Hitchcock
4 - DIAL M FOR MURDER (Le crime était presque parfait) – 1954 – Alfred Hitchcock
Le crime était presque parfait marque la rencontre entre Hitchcock et Grace Kelly, celle qui sera, avec Ingrid Bergman, son actrice préférée, celle qui dirigera à nouveau dans La Main au collet et Fenêtre sur cour… A l’image des poupées gigognes qui s'emboîtent les unes dans les autres. Le film offre une superbe succession de mises en scène : Hitchcock met en scène le film, Tony met en scène sa rencontre avec Lesgate, puis ce que devra être le meurtre de Margot et, enfin lorsque la situation est brusquement inversée,  il met lui-même en scène les détails destines à faire accuser sa femme de ce qui serait an meurtre prémédité. L’inspecteur Hubbard réussit peu à peu à démonter ces différentes mises en scène et à prouver la culpabilité de ce séduisant criminel dont le charme n'est pas sans rappeler celui du héros de L’Ombre d’un doute
4 - DIAL M FOR MURDER (Le crime était presque parfait) – 1954 – Alfred Hitchcock

Commenter cet article