Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cycle LOUIS JOUVET : COPIE CONFORME

Publié le par Laurent Bigot

Film de Jean Dréville (France, 1946). Scénario : Jacques Companéez et Henri Jeanson. 
Avec Louis Jouvet : Gabriel Dupon - Manuel Ismora, Suzy Delair : Coraline, Jean-Jacques Delbo : Oscar.

L’histoire :
Modeste employé de bureau, Gabriel Dupon ressemble trait pour trait à un sinistre bandit, Manuel Ismora qui, en guise de couverture, dirige un respectable studio de photographie. Celui-ci use de cette coïncidence pour commettre d'audacieux forfaits. Dupon est bientôt arrêté, puis relâché, la police ne disposant pas de preuves suffisantes. Bien qu'innocent, l'employé de bureau est licencié. Profondément désabusé par cette injustice, Gabriel songe à se suicider. Ismora arrive à temps pour l'empêcher de commettre l'irréparable et lui propose une association. Pour tester l'efficacité de son nouvel acolyte, le truand l'envoie auprès de sa fiancée, Coraline, une chanteuse de cabaret...
Un cambrioleur, as du déguisement, échappe à la police, mais des témoignages amènent à l'arrestation d'un modeste représentant de commerce. Ce dernier est bientôt relâché et découvre qu'il est le sosie parfait due voleur. Les deux hommes s'associent. Dupon fournira l'alibi imparable...

De Pomme d'amour, en 1932, à La Sentinelle endormie, en 1966, Jean Dréville a traversé plus de trente ans de cinéma français, touchant à tous les genres, travaillant avec les plus grands acteurs et réalisant quelques perles rares comme Le Joueur d'échecs (1938), La Ferme du pendu (1945) ou encore ce Copie conforme.

Construits autour d'un Louis Jouvet grandiose, tour à tour modeste employé et cambrioleur hautain, le scénario solide et les dialogues piquants d'Henri Jeanson habillent cette fantaisie policière de délicieux moments. Le thème du double est traité avec beaucoup d'habileté, et la technique des caches utilisée par le réalisateur pour faire se rencontrer Ismora et Dupon dans un même plan se révèle remarquable. L'humour pimenté d'une pointe de cynisme, la vitalité de Suzy Delair, trépidante jeune femme touchée par l'amour, et le débutant Jean Carmet, tout concourt au plaisir dans ce petit joyau du genre.
TELERAMA DU 18/07/2009
Cycle LOUIS JOUVET : COPIE CONFORME

Commenter cet article