Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 - GILDA – Charles Vidor (1946)

Publié le par Laurent Bigot

2 - GILDA – Charles Vidor (1946)
Gilda est le deuxième des cinq films que Rita Hayworth tournera avec Glenn Ford. Séparée d'Orson Welles, elle va vivre avec son partenaire une liaison dont leur interprétation porte la marque, donnant encore plus d'intensité aux rapports qui vont s’établir entre Johnny, Gilda et Ballin Mundson.
Le tournage du film commença sans scénario définitif, ce dernier étant donné aux acteurs au jour le jour. Ce qui, dans d'autres cas, aurait pu être un handicap, n'a visiblement ici pas affecté le résultat, et c'est avec une précision implacable que Charles Vidor construit et dirige l'intrigue. Le début - avec un commentaire off de Johnny - rappelle inévitablement le style des romans de Raymond Chandler, le héros n'étant toutefois pas un privé mais un être relativement peu sympathique, tricheur et prêt à suivre la première personne - homme ou femme - qui semble pouvoir l'entretenir. Cette personne, ce sera un homme, Ballin Mundson. La manière dont George MacReady compose le personnage de cet homme ambitieux, égoïste et possessif, est éblouissante. Le foulard, la robe de chambre et la diction suave mais acérée de Mundson ne seraient rien sans cette canne-épée dont il se sert et qu'il présente à Johnny comme « son idée de l'amitié ». 

 

2 - GILDA – Charles Vidor (1946)

Commenter cet article