Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dr Jekyll et Mr Hyde - Victor Fleming (1941) avec Avec Spencer Tracy, Ingrid Bergman et Lana Turner

Publié le par Laurent Bigot

Dr Jekyll et Mr Hyde - Victor Fleming (1941) avec Avec Spencer Tracy, Ingrid Bergman et Lana Turner

A ne pas rater ! Au Cinéma de Minuit (sur France 3 du 07/02/16), dans le cadre du cycle "films fantastiques", Patrick Brion nous propose le "Dr Jekyll et Mr Hyde" de Victor Fleming (1941) avev Spencer Tracy, Ingrid Bergman et Lana Turner

C’est l'une des meilleures adaptations de Stevenson. Spencer Tracy compose un homme double envoûtant et touchant. La bonne idée : faire jouer à (la sublime) Lana Turner la fiancée virginale, et à Ingrid Bergman, la tentatrice.

Dr Jekyll et Mr Hyde - Victor Fleming (1941) avec Avec Spencer Tracy, Ingrid Bergman et Lana Turner
La nouvelle de Stevenson a été fréquemment adaptée à l'écran. Cette version américaine fait de Jekyll un savant fou, défiant la création divine et l'ordre naturel des choses, selon un thème cher au cinéma fantastique hollywoodien. Elle développe aussi ce qui est seulement suggéré par Stevenson : les rapports avec les femmes. La fiancée de la bonne société incarne la sentimentalité normale, la féminité virginale ; la fille de bar plus ou moins prostituée, dont Hyde fait son jouet, représente la sexualité bestiale. Ingrid Bergman insista pour tenir ce rôle, qui ne correspondait pas à son image de star. D'abord facile et coquette, puis martyrisée et terrifiée, elle fait une composition tout aussi étonnante que celle de Spencer Tracy, douloureux, angoissé, se métamorphosant en une sorte de démon que Jekyll, finalement, ne peut plus contrôler. La reconstitution du Londres de l'époque victorienne, avec ses bourgeois rigoristes, ses bas-fonds grouillant de miséreux, ses rues noyées de brouillard et ses pavés luisants, est un admirable travail de studio. Les effets spéciaux sont impressionnants et, à travers l'interprétation de Spencer Tracy et la mise en scène, ce film prend une profonde signification morale. Jacques Siclier (Télérama)

Commenter cet article