Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 - AN AMERICAN IN PARIS – Vincente Minnelli (1951)

Publié le par Laurent Bigot

Couvert d'oscars et de récompenses de toutes sortes, généralement porté aux nues, considéré souvent comme le plus grand "musical" de l'histoire du cinéma, An American in Paris est le film qui a le plus contribué à la célébrité de Vincente Minnelli. Quand on parle de lui aux profanes, on peut se contenter de dire : c'est l'auteur de An American in ParisThat's Entertainment, laborieux film de montage, se termine, en apothéose, par son célébrissime ballet final. Un livre entier (The Magic Factory : How MGM Made An American in Paris), a été consacré au tournage. Tous les collaborateurs du film en parlent avec des sanglots dans la voix. Et pourtant, nous restons sur une étrange impression de réserve, car il s'agit d'un des films les plus inégaux de son auteur. Si le ballet final, maintes fois célébré, n'a rien perdu de son éclat, il  faut pourtant déchanter sur le reste : et si, finalement, An American in Paris était un des films les moins personnels de Minnelli ? Si sa réputation était, en partie du moins, usurpée?

 

En partie seulement : il reste un prodigieux ballet, un des plus importants (17 minutes !), des plus beaux et des plus inspirés de Minnelli, donc de l'histoire du "musical". Mais ce qui est le plus étonnant, aujourd'hui, quand on revoit An American in Paris, c'est bien l'incroyable différence de ton, de style et d'ambition, entre un film simplement honorable et son extraordinaire aboutissement. L’histoire même du projet et du tournage est, une fois de plus, riche en enseignements. 

 

2 - AN AMERICAN IN PARIS – Vincente Minnelli (1951)

Commenter cet article