Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VINCENTE MINNELLI

Publié le par Laurent Bigot

VINCENTE MINNELLI

Vincente Minnelli voit le jour le 28 février 1903 au sein d'une famille d'artistes ambulants. Attiré par les arts plastiques, le jeune homme embrasse lui aussi une carrière artistique. Travaillant d'abord comme décorateur et costumier pour le music-hall, il se lance au milieu des années 30 dans la mise en scène de comédies musicales à New York. C'est ainsi qu'il est remarqué par Arthur Freed, qui le fait venir à la MGM. Après une période au cours de laquelle il se contente de mettre en scène quelques séquences musicales, Minnelli se voit confier en 1943 son premier vrai film, Un petit coin aux cieux. Commence alors une carrière qui va faire de lui le réalisateur emblématique du studio. 

VINCENTE MINNELLI
La touche Minnelli
 
Le cinéaste rencontre très vite le succès, notamment grâce aux comédies musicales dans lesquelles il dirige Judy Garland : Le Chant du Missouri, L'Horloge, Ziegfeld Follies et Le Pirate. Le couple se marie en 1945, et donne naissance à une fille, Liza. Passionné de peinture, le réalisateur utilise le Technicolor comme une palette, au point que l'esthétique bariolée de ses films est immédiatement reconnaissable. Spécialiste de la comédie musicale, il signe certains chefs-d'œuvre du genre, comme Un Américain à Paris, Tous en scène ! (avec Fred Astaire et Cyd Charisse), Brigadoon (Gene Kelly et ... Cyd Charisse) ou encore Gigi (Leslie Caron et Maurice Chevalier), un énorme succès couronné de 9 Oscars. 
Kirk Douglas, Vincente Minnelli, Lana Turner et Dore Schary lors du tournage de "The Bad and the Beautiful"

Kirk Douglas, Vincente Minnelli, Lana Turner et Dore Schary lors du tournage de "The Bad and the Beautiful"

Touche-à-tout
 
Mais si son nom est synonyme de « musical » sophistiqué, le prolifique Minnelli tourne aussi des comédies (Le Père de la mariée, La Femme modèle), des drames (Madame Bovary, Comme un torrent, Celui par qui le scandale arrive), et même des portraits au vitriol d'Hollywood (Les Ensorcelés, Quinze jours ailleurs). En 1956, il livre aussi La Vie passionnée de Vincent Van Gogh, qui vaut un Oscar à Kirk Douglas. Malgré le déclin des studios, Minnelli reste actif dans les années 60 et 70, dirigeant le couple Liz Taylor-Richard Burton dans Le Chevalier des Sables, Barbra Streisand dans Melinda, et sa propre fille Liza dans Nina, qui sera son dernier film. Le cinéaste s'est éteint en 1986.
VINCENTE MINNELLI

Commenter cet article