Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

7 - LA BELLE EQUIPE – Julien Duvivier (1936)

Publié le par Laurent Bigot

(plan 220) Dans la future grande salle de l’auberge, Mario, Charles et Jean sont en train de soulever avec difficulté le « zinc », pour l’installer. Par la droite, Raymond surgit : Eh dites, un gendarme ! Il arrive par ici ! Mario : Oh, ça recommence !
 
(plan 226) De dos, les camarades regardent le gendarme, accoudés au zinc. Le gendarme : C’est-t’y un de vous, Mario Alpmer ? Un petit brun, pas mal, avec une moustache ! Ma fille a vu sa photo, elle avait les larmes aux yeux, c’est une sensible ! Charles : On connaît pas, hein ? Jean : Non !
 
(plan 230) Plan moyen sur les bords de la Marne, évidemment ignorante de la visite, Huguette arrive d’un pas joyeux. La caméra la suit, jusqu’à ce qu’elle arrive devant l’auberge en scrutant les fenêtres. Huguette : Mario ! Mario ! Mario ! Mario !
 
(plan 232) Mario, résigné descend l’escalier. La caméra le suit, qui guette au-dessus l’arrivée d’Huguette. Le gendarme s’approche de lui, et c’est lui alors que la caméra suit pour cadrer les deux hommes en plan américain, sort un papier de la sacoche et le tend à Mario. Le gendarme : C’est un arrêt d’expulsion. Vous avez quarante-huit heures.
 
7 - LA BELLE EQUIPE – Julien Duvivier (1936)

Commenter cet article