Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

7 - REAR WINDOW (Fenêtre sur cour) - Alfred Hitchcock - 1954

Publié le par Laurent Bigot

7 - REAR WINDOW (Fenêtre sur cour) - Alfred Hitchcock - 1954

Le scénariste John Michael Hayes connaissait James Stewart car il avait travaillé avec lui dans Le Port des passions, mais pas Grace Kelly, qui devait jouer Lisa. Le réalisateur s'est donc arrangé pour que l'auteur passe une huitaine de jours en compagnie de l'actrice. Finalement, le personnage créé a été une sorte d'hybride entre Grace Kelly (qui avait débuté comme mannequin) et Mel Lawrence, l'épouse de Hayes. 

7 - REAR WINDOW (Fenêtre sur cour) - Alfred Hitchcock - 1954

Dans la nouvelle originelle, le seul contact du photographe avec le monde extérieur était une domestique noire. Hayes et Hitchcock ont remplacé ce personnage conventionnel par une infirmière, Stella, figure maternelle interprétée par Thelma RItter. L'une des meilleures actrices de seconds rôles d'Hollywood. Les conversations entre Stella et Jeff, au début du film, éclairent le passé de celui-ci et présentent sa relation avec Lisa. Mais la fonction essentielle de l'infirmière consiste à dispenser un humour désabusé à l'Intention du public. Ainsi, selon Hayes, les spectateurs allaient « pouvoir s'esclaffer ensemble, s'accrocher aux sièges ensemble et crier ensemble ». De fait le script est plein d'esprit, ce qui rend les personnages à la fois crédibles et sympathiques. Hitchcock a été si satisfait du travail de son auteur qu'il l'a embauché pour ses trois films suivants. 

7 - REAR WINDOW (Fenêtre sur cour) - Alfred Hitchcock - 1954

Contourner la censure. 

Toutefois, avant le tournage, Il fallait encore franchir un obstacle, celui des censeurs, ce qui n'était pas une petite affaire en ce début des années 1950.

Le script comportait de nombreuses allusions à la sexualité, même s'il nous paraît aujourd'hui bien anodin. Il y avait le dos nu, les sous-vêtements et les pas de danse de Miss Torso, l'agression sur Miss Lonelyheart (« Cœur solitaire »), l'appétit sexuel de la jeune mariée et l'adultère supposé de Thorwald. En outre, la relation centrale entre Jeff et Lisa laissait supposer des relations sexuelles hors mariage. Tout cela faisait un cocktail détonant pour le très prude Joseph Breen, censeur en chef au Hayes Office depuis une vingtaine d'années. Toutefois, ce personnage était sur le point de se retirer et ses nombreuses objections au script n'ont, pour la plupart, pas été retenues par son successeur ; Geoffrey M. Shurlock, plus sensible à l'évolution de l'opinion : le script de Fenêtre sur cour est donc sorti presque indemne de l'épreuve. 

 

7 - REAR WINDOW (Fenêtre sur cour) - Alfred Hitchcock - 1954

De pied en cap

Hitchcock attachait autant d'importance aux tenues de ses acteurs qu'au décor. La responsable des costumes, Edith Head, a rapporté qu'il a pratiquement défini lui-même toute la garde-robe-couleurs et style - de Grace Kelly. Parfois, dans le film, la tenue de l'actrice l'associe visuellement à une autre femme, notamment à l'une des célibataires, Miss Torso et Miss Lonelyheart, ou illustre un thème. Ainsi, le réalisateur a voulu que le costume de Lisa, lors de sa première apparition, suggérât « une porcelaine de Dresde, quelque chose que l'on peut à peine toucher ». Dans un cas au moins, sa tenue a un sens symbolique précis : à la fin du film, elle est en pantalon, ce qui revient à dire qu'elle porte la culotte! Pour faciliter l'identification des occupants des autres appartements que l'on aperçoit depuis la fenêtre de Jeff, leur costume est typé. Miss Lonelyheart, par exemple, s'habille en vert émeraude. 

Commenter cet article