Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 - REAR WINDOW (Fenêtre sur cour) - Alfred Hitchcock - 1954

Publié le par Laurent Bigot

1 - Les volets s'ouvrent lentement derrière les titres, comme un rideau de théâtre qui se lève, donnant à la fenêtre valeur de scène ou d'écran de cinéma. Les trois volets symbolisent les trois étapes de la méthode d'Hitchcock, qu'il résume ainsi : « Un homme regarde ; il voit ; il réagit.»

1 - Les volets s'ouvrent lentement derrière les titres, comme un rideau de théâtre qui se lève, donnant à la fenêtre valeur de scène ou d'écran de cinéma. Les trois volets symbolisent les trois étapes de la méthode d'Hitchcock, qu'il résume ainsi : « Un homme regarde ; il voit ; il réagit.»

2 - Le photographe L. B. Jefferies s'éveille dans son appartement new-yorkais. Voilà six semaines qu'il y est bloqué, la jambe dans le plâtre, sans autre occupation que d'observer ses voisins. Tandis qu'il téléphone à son rédacteur en chef, il est témoin d'une dispute conjugale dans l'appartement d'en face.

2 - Le photographe L. B. Jefferies s'éveille dans son appartement new-yorkais. Voilà six semaines qu'il y est bloqué, la jambe dans le plâtre, sans autre occupation que d'observer ses voisins. Tandis qu'il téléphone à son rédacteur en chef, il est témoin d'une dispute conjugale dans l'appartement d'en face.

3 - Jeff reçoit la visite de Stella, l'infirmière, qui le soigne tout en plaisantant. Le dialogue introduit sa relation avec Lisa et son aversion pour tout engagement, thème central du film. Stella reproche aussi à Jeff sa manie d'épier (autre thème récurrent) qui, dit-elle, lui attirera des ennuis.

3 - Jeff reçoit la visite de Stella, l'infirmière, qui le soigne tout en plaisantant. Le dialogue introduit sa relation avec Lisa et son aversion pour tout engagement, thème central du film. Stella reproche aussi à Jeff sa manie d'épier (autre thème récurrent) qui, dit-elle, lui attirera des ennuis.

4 - Le soir, Jeff est réveillé par un baiser de sa petite amie, Lisa Fremont, qui allume les lumières dans la pièce, allant de lampe en lampe avec grâce. On livre un dîner qu'elle a commandé à un grand restaurant. Lorsqu'elle évoque sa journée et ses rêves d'avenir, Jeff se renfrogne.

4 - Le soir, Jeff est réveillé par un baiser de sa petite amie, Lisa Fremont, qui allume les lumières dans la pièce, allant de lampe en lampe avec grâce. On livre un dîner qu'elle a commandé à un grand restaurant. Lorsqu'elle évoque sa journée et ses rêves d'avenir, Jeff se renfrogne.

2 - REAR WINDOW (Fenêtre sur cour) - Alfred Hitchcock - 1954
Un reporter-photographe. Après avoir balayé les immeubles de la cour, la caméra entre dans la chambre pour trouver Jeff endormi. Elle s'arrête un instant sur l'inscription de son plâtre et recule pour le cadrer en entier, dans son fauteuil roulant. Puis elle montre un appareil photo brisé, une photographie d'accident de voitures de course et d'autres clichés d'actualité, qui témoignent de la profession de reporter-photographe de Jeff. Par cette séquence initiale, sans action ni dialogue, Hitchcock présente le personnage principal, son appartement et son voisinage, la nature et la cause de sa blessure, sa profession et son principal employeur (bien que le titre des magazines empilés, Lire, soit masqué par des rouleaux de pellicule).

Un reporter-photographe. Après avoir balayé les immeubles de la cour, la caméra entre dans la chambre pour trouver Jeff endormi. Elle s'arrête un instant sur l'inscription de son plâtre et recule pour le cadrer en entier, dans son fauteuil roulant. Puis elle montre un appareil photo brisé, une photographie d'accident de voitures de course et d'autres clichés d'actualité, qui témoignent de la profession de reporter-photographe de Jeff. Par cette séquence initiale, sans action ni dialogue, Hitchcock présente le personnage principal, son appartement et son voisinage, la nature et la cause de sa blessure, sa profession et son principal employeur (bien que le titre des magazines empilés, Lire, soit masqué par des rouleaux de pellicule).

Baiser historique. Un panoramique de 25 secondes sur la cour au crépuscule s'achève sur le visage de Jeff : une ombre le couvre soudain. Raccord sur Lisa, source de l'ombre, puis à nouveau sur Jeff qui s'éveille et sourit. Le visage lumineux de Lisa, en très gros plan, envahit l'écran, avant un baiser célèbre dans l'histoire du cinéma. En général, une ombre qui tombe sur un visage endormi présage une menace. Plus tard, nous découvrirons que Jeff voit en Lisa une menace pour son indépendance.

Baiser historique. Un panoramique de 25 secondes sur la cour au crépuscule s'achève sur le visage de Jeff : une ombre le couvre soudain. Raccord sur Lisa, source de l'ombre, puis à nouveau sur Jeff qui s'éveille et sourit. Le visage lumineux de Lisa, en très gros plan, envahit l'écran, avant un baiser célèbre dans l'histoire du cinéma. En général, une ombre qui tombe sur un visage endormi présage une menace. Plus tard, nous découvrirons que Jeff voit en Lisa une menace pour son indépendance.

Commenter cet article