Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIVIANE ROMANCE

Publié le par Laurent Bigot

VIVIANE ROMANCE
Viviane Romance est née le 4 juillet 1912 à Roubaix (Nord). Elle est de la génération des bagarreuses : apprentie dessinatrice, elle fut un jour proclamée Miss Paris : elle avait 18 ans. Election contestée : elle était mère. L’année suivante, 1931, après avoir fréquenté quelque cours d’art dramatique et de danse, elle débute au cinéma comme figurante. C’est dans La Chienne, de Jean Renoir. Ses débuts parallèles au théâtre sont sans lendemain (elle gifle Mistinguett), mais on peut la voir dans les music-halls, dans les opérettes. A partir de 1933, elle fait régulièrement sa route, de production en production. En ce temps-là, donc, les demoiselles audacieuses n’étaient pas de la bonne ou grande bourgeoisie ; pas filles de colonel ou de banquiers ; et non pas lancées par des journalistes mondains, maos livrées à leurs seules ressources ; elles n’avaient pas d’impresarios, ni de « public-relations ». Néanmoins, Viviane Romance sera adulée comme peut l’être une belle fille à l’écran, moquée comme peut l’être à Paris une fougueuse dame du Nord qui n’a pas l’usage des circonlocutions, puis d’adaptera au monde. Et après avoir écrit un scénario un peu étrange, celui de La Boite aux rêves (une évocation naïve de Saint-Germain-des-Prés), et tourné pas mal de films en Italie, elle deviendra actrice-productrice dès 1949.

 

VIVIANE ROMANCE
Sa filmographie comporte une cinquantaine de titres. Ceux dont on se souvient le plus distinctement sont : Ciboulette : Llilliom ; La Bandera ; Mademoiselle Docteur ; Le Puritain ; Naples au Baiser de Feu ; L’Etrange Monsieur Victor ; La Tradition de Minuit ; Feu Sacré (film de 1942 où Viviane Romance eut un gros succès personnel) : Panique ; L’Affaire du Collier de la Reine ; Les Sept Péchés Capitaux.
VIVIANE ROMANCE

Commenter cet article