Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DRÔLE DE DRAME - Marcel Carné - ...un système systématique...

Publié le par Laurent Bigot

DRÔLE DE DRAME - Marcel Carné - ...un système systématique...
L'INSPECTEUR BRAY : Alors c'est un système..., un système systématique. Vous refusez de répondre, systématiquement !

L'INSPECTEUR BRAY : Alors c'est un système..., un système systématique. Vous refusez de répondre, systématiquement !

Le comédien qui joue le rôle de l’inspecteur s’appelle Pierre Alcover, C’est un acteur d’origine espagnole, il a fait le conservatoire puis sociétaire à la Comédie Française. Sa carrière cinématographique, notamment la période parlante que nous connaissons le mieux, n’est pas extrêmement brillante, néanmoins c’est lui qui joue le rôle du forçat dans La Petite Lise de Jean Grémillon et aussi l’un des truands dans L’Affaire du courrier de Lyon de Claude Autant-Lara. Sa carrière va aller decrescendo à cause d’une maladie, il a des pertes de mémoire terribles. Lorsqu’il tournera quelques années plus tard avec Marcel dans Les Enfants du paradis pour remplacer Robert Le Vigan, Pierre Alcover n’arrivera pas à prononcer plus de trois mots, dixit Marcel Carné.

Le comédien qui joue le rôle de l’inspecteur s’appelle Pierre Alcover, C’est un acteur d’origine espagnole, il a fait le conservatoire puis sociétaire à la Comédie Française. Sa carrière cinématographique, notamment la période parlante que nous connaissons le mieux, n’est pas extrêmement brillante, néanmoins c’est lui qui joue le rôle du forçat dans La Petite Lise de Jean Grémillon et aussi l’un des truands dans L’Affaire du courrier de Lyon de Claude Autant-Lara. Sa carrière va aller decrescendo à cause d’une maladie, il a des pertes de mémoire terribles. Lorsqu’il tournera quelques années plus tard avec Marcel dans Les Enfants du paradis pour remplacer Robert Le Vigan, Pierre Alcover n’arrivera pas à prononcer plus de trois mots, dixit Marcel Carné.

DRÔLE DE DRAME - Marcel Carné - ...un système systématique...

MOLYNEUX : Et il n'a pas l'air dans son état normal ! (en parlant de l'évêque). Pourtant il a bu très peu. Et si vous aviez vu comment il me regardait !!! C'était horrible !

MARGARETT : Ah ! c'est votre faute, aussi, à cause d'écrire des choses horribles. Je ne vais pas tout même pas passer ma vie dans cette cuisine..., comme une cuisinière.

MOLYNEUX : Oui, mais quoi ?

MARGARETT : Il faut partir d'ici. Quand il verra qu'il n'y a plus personne, il sera bien obligé de s'en aller, lui aussi.

MOLYNEUX : Mais où irons-nous ?... ma pauvre amie.

MARGARETT : N'importe où..., à l'hôtel... Allez! allez !...

Commenter cet article