Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 - DETOUR – Edgar George Ulmer (1945) avec Tom Neal et Ann Savage

Publié le par Laurent Bigot

Bien que la narration à la première personne soit employée dans de nombreux films noirs tournés par les grands studios, en particulier dans Assurance sur la mort (Double Indemnity, 1944) et Pour toi, j'ai tué (Criss Cross, 1949), aucun n'exprime mieux l'angoisse existentielle caractéristique de ce genre que le récit fiévreux, truffé d'argot et prompt à s'apitoyer sur son sort que l'infortuné pianiste AI Roberts (Tom Neal) fait de son voyage mouvementé à travers l'Amérique. S'il existe un parallèle à faire, ce n'est pas avec d'autres personnages comme Walter Neff d'Assurance sur la mort ou Steve Thompson de Pour toi, j'ai tué, malgré les lamentations similaires de ce dernier : « Dès le départ. j'ai su qu'il n'y avait qu'une seule issue. C'était écrit dans les cartes ou c'était le destin ... appelez ça comme vous voulez. » Le destin vous saisit par surprise, il vous pointe du doigt ou distribue les cartes, puis il révèle, comme dans le cas de Neff. Que ce que vous croyiez être « un joli petit tas de jetons bleus et jaunes» dus à une main gagnante est en réalité des bâtons de dynamite qui vous explosent au visage. Tout ce que notre héros sans le sou essaie de faire, c'est de se rendre de New York à Los Angeles pour retrouver sa fiancée, Sue (Claudia Drake). Pour commencer, il est pris en stop par Haskell (Edmund MacDonald), un homme fortuné dont la mort soudaine pourrait faire croire à un meurtre. Ensuite, il est soumis au chantage par Vera (Ann Savage), une autre auto-stoppeuse qui menace de le dénoncer s'il ne se plie pas à sa volonté. Bref, le sort s'acharne…
3 - DETOUR – Edgar George Ulmer (1945) avec Tom Neal et Ann Savage

Commenter cet article