Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 - LE ROUGE EST MIS - Gilles Grangier (1957)

Publié le par Laurent Bigot

Si à l’écran, les dialogues argotiques ne sont pas du meilleur cru, ils font mouche lorsqu’ils sont balancés par un Lino Ventura forcément crédible en irascible Pépito ; c’est une véritable « machine à tuer », roi de la mitraillette et as du couteau, il ne fait pas dans la dentelle, « trucide » allègrement une famille entière puis, au final, se déchaîne sur tout ce qui bouge : « Ca m’a impressionné, surtout devant Gabin, il faut quand même faire le point », assure Michel Audiard présent sur le plateau, muet d’admiration face à l’Italien.
6 - LE ROUGE EST MIS - Gilles Grangier (1957)
Autre affaire de gifle, celle que Gabin doit recevoir pour laquelle, selon son ami Brunelin, « il s'est beaucoup amusé ». Dans le film en effet, sa mère (jouée par l'actrice Gina Niclos) doit lui asséner une claque sur le modèle de celle reçue par l'une de ses idoles, l'acteur américain James Cagney dans L'Ennemi public de William Wellman. « C'était dans les bons jours de Jean, raconte Paul Fankeur, se prendre un coup de paluche de sa mère l'avait fait marrer... Un autre jour, il aurait envoyé tout balader ! »

 

6 - LE ROUGE EST MIS - Gilles Grangier (1957)
Photo de tournage. Gilles Grangier, Jean Gabin et Marcel Bozzuffi

Photo de tournage. Gilles Grangier, Jean Gabin et Marcel Bozzuffi

Commenter cet article