Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

9 - VERTIGO (Sueurs froides) – Alfred Hitchcock (1958) – Kim Novak, James Stewart

Publié le par Laurent Bigot

A l’hôtel Empire : Devant la boutique de fleurs où Madeleine a acheté son bouquet, Scottie repère une jeune femme rousse. Malgré la couleur de ses cheveux, elle ressemble beaucoup à la défunte. Scottie la suit jusqu'à l'hôtel modeste où elle loge. Il frappe et se présente. D'abord hostile, Judy Barton se radoucit ensuite…

A l’hôtel Empire : Devant la boutique de fleurs où Madeleine a acheté son bouquet, Scottie repère une jeune femme rousse. Malgré la couleur de ses cheveux, elle ressemble beaucoup à la défunte. Scottie la suit jusqu'à l'hôtel modeste où elle loge. Il frappe et se présente. D'abord hostile, Judy Barton se radoucit ensuite…

Flash-back : La caméra reste avec Judy, délaissant Scottie. Un flash-back révèle qu'elle a joué un rôle dans le subterfuge démoniaque monté par Elster afin de travestir en suicide le meurtre de sa femme - pour laquelle elle s'est faite passer. Elle écrit une confession à Scottie et se prépare à fuir, et puis change d'avis…

Flash-back : La caméra reste avec Judy, délaissant Scottie. Un flash-back révèle qu'elle a joué un rôle dans le subterfuge démoniaque monté par Elster afin de travestir en suicide le meurtre de sa femme - pour laquelle elle s'est faite passer. Elle écrit une confession à Scottie et se prépare à fuir, et puis change d'avis…

Les vivants et la morte

Les vivants et la morte

Le long monologue en voix hors-champ de Judy - davantage dû à Sam Taylor qu'à Hitchcock - explique le drame au spectateur et révèle qu'elle est au moins aussi amoureuse de Scottie que celui-ci l'est de Madeleine, variation perverse du triangle amoureux classique. Hitchcock utilise un procédé cinématographique pour montrer les sentiments de Judy. Quand elle commence à faire ses bagages, on découvre le tailleur gris de Madeleine dans sa penderie. Après avoir déchiré sa confession, elle cache cette tenue (l'identité de Madeleine !) au fond du placard et choisit une robe plus colorée, plus « Judy», marquant son intention d'être aimée pour elle-même. 

Commenter cet article