Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall

Publié le par Laurent Bigot

DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
Un jour de l’hiver 1946, plus de 1500 fans se rassemblèrent dans l’excitation au Golden Bridge Gate de San Francisco, afin d’apercevoir une star de cinéma. Et pas n’importe laquelle, la plus grande star du cinéma : Humphrey Bogart. Bogart était venu dans la ville de la baie tourner des scènes de son dernier film : DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit). Ses fans étaient venus en masse pour l’accueillir. Sa partenaire, Lauren Bacall, était au centre du pandémonium accompagnant son nouveau mari. C’est le réalisateur Howard Hawks qui introduisit le premier Lauren Bacall à Hollywood, sur contrat. Il avait vu sa photo à la une d’un magazine et avait cru pouvoir en faire une star. Mais Hawks fut blessé lorsque celle-ci tomba amoureuse de Bogart sur le tournage de To have And Have Not.

 

DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
Malgré son succès, Hawks perdit tout intérêt pour sa découverte et vendit le contrat à la Warner Bros. Bacall n’étant plus protégée par un Hawks avisé, on fit l’erreur de lui donner le rôle d’une aristocrate dans Confidential Agent. Les critiques furent plutôt mauvaises. La sortie de The Big Sleep contribua à sauver la réputation de Bacall. Mais à partir de ce moment, elle ne fit plus jamais confiance aux studios. A la fin du tournage de The Big Sleep au début de 1945, Lauren Bacall dut se battre pour continuer sa carrière au cinéma tout en essayant de construire un foyer avec son nouveau mari. Presque dès le début, Bacall et les studios furent en désaccord au sujet de ses rôles, comme l’avait fait son mari tant de fois par le passé, Bacall décida de suspendre son contrat plutôt que de faire des films qui ne lui convenaient pas. Elle avait bien sûr le soutien inconditionnel de son mari, Humphrey Bogart avait d’abord lu The Dark Road du romancier David Goodis avant même qu’il soit publié. Intrigué, Bogart donna le manuscrit à Jerry Wald, producteur de Warner Bros, à l’origine de succès tels que : Across the Pacific et Mildred Pierce. Au départ, la Warner Bros hésitait à tourner un sujet aussi morne mais les studios finirent par céder aux pressions associées de Bogart et de Wald. Dès que les droits furent acquis, les studios sollicitèrent David Goodis pour l’adaptation cinématographique. Loin d’être la seule raison de son intérêt pour Dark Passage, nouveau nom du scénario, Bogart savait que le rôle d’Irene Jansen conviendrait à Laurent Bacall. Wald et Daves songeaient à d’autres actrices dont la nouvelle arrivée de Suède, Viveca Lindfors. Mais la magie entre Bogart et Bacall ne pouvait être ignorée. Ils avaient déjà tourné To Have and Have not et The Big Sleep. Ils s’étaient mariés et formaient un duo populaire à l’écran, la Warner Bros était ravi et avait hâte de les faire tourner à nouveau ensemble.
 
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
L'histoire...
Emprisonné à San Quentin pour un crime - le meurtre de sa femme - qu'il n'a pas commis. Vincent Parry réussit à s'évader. Il rencontre, après avoir été pris en auto-stop par un certain Baker, Irene Jansen qui l'héberge à San Francisco. Vincent découvre que le père de la jeune femme a été injustement condamné et exécuté. Grâce à un sympathique chauffeur de taxi, Sam, Vincent fait appel à un chirurgien marron, le docteur Walter Coley, qui l'opère et lui donne un nouveau visage. Mais Vincent découvre son ami George Fellsinger assassiné. Qui est le meurtrier? Tout accuse Vincent. Irene, chez qui il s'est réfugié, lui trouve un nouveau nom : Allan Linnell. Vincent insiste pour aller s'installer à l'hôtel. Réapparaît alors Baker, qui cherche à le faire chanter. Baker trouve la mort en faisant une chute et Vincent découvre que Madge Rapf est responsable tout à la fois de la mort de sa femme et de celle de George. Il se rend chez la jeune femme qui comprend qu'elle est démasquée. Elle se suicide en se jetant de sa fenêtre. Vincent et Irene se retrouvent à Patavilca, au Pérou ...
« Quelques mois seulement après La Dame du lacDark Passage utilise le procédé de la caméra subjective »
 
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
La fin de la seconde guerre mondiale altéra la façon de tourner des films. Insatisfaits de tourner dans le confinement artificiel des studios, les réalisateurs aspiraient à davantage de réalisme qu’on ne trouvait qu’en extérieur.  Delmer Daves se battit et obtint la permission de tourner Les Passagers de la Nuit en extérieur dans la ville de San Francisco.
Aujourd’hui, Dark Passage est célèbre pour sa photographie austère autant que pour l’utilisation nouvelle de la caméra subjective. Robert Montgomery avait utilisé la même technique, la caméra étant le personnage dans son adaptation de Lady in the Lake de Raymond Chandler. Daves put ainsi réussir les effets du film Dark Passage surtout grâce à la création d’un nouveau type de caméra portable. L’effet de caméra subjective, bien qu’une innovation intéressante, ne fut pas bien reçue par les studios. La moitié du film ne montre pas le visage de Bogart, ce qui n’a pas plu à Jack Warner. Bogart a lui-même fait remarquer : « J’entends hurler Jack Warner, il me paie tant d’argent pour faire un film où on ne me verra qu’aux deux tiers. »
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
L'année 1947 aura été celle de la «caméra subjective » Quelques mois seulement après La Dame du lac, entièrement tourné avec ce procédé, Dark Passage l'utilise également durant toute la première partie de l'intrigue, les personnages étant vus du point de vue de Vincent Parry.
Moins systématique que le film de Robert Montgomery, Dark Passage, qui a déjà utilisé la voix parfaitement reconnaissable d’Humphrey Bogart, laisse apparaître le visage de celui-ci après l’opération chirurgicale dont Parry a été J'objet. De nouveau face à face, Humphrey Bogart et Lauren Bacall semblent pourtant moins à l'aise que dans To have and have not (Le port de l’angoisse) et The big sleep (Le grand sommeil). L’histoire paraît elle-même souvent artificielle, et la fin semble un happy end un peu trop facile par rapport au reste du film, ponctué de morts violentes.
Prisonnier en fuite, innocent injustement condamné, Vincent Parry trouve une aide précieuse auprès de gens – Irene, Sam le chauffeur de taxi – qui le lui doivent rien mais prennent soudain son parti. Houseley Stevenson compose d’ailleurs un beau personnage de chirurgien marron, expert en modification des visages.
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
Malgré la caméra innovatrice, la réalisation osée et la distribution, le film reçut d’assez mauvaises critiques, le film fut un échec auprès des spectateurs. Mais ce ne fut pas les mauvaises critiques qui empêchèrent le succès en salle. A l’époque de la sortie du film, la peur d’infiltrations communistes dans l’industrie du cinéma avait causé la convocation de professionnels devant la Commission des Activités Anti-américaines pour y déclarer si oui ou non ils étaient membres du parti communiste. Humphrey Bogart et nombre d’autres stars, auteurs et réalisateurs considéraient cela comme une atteinte à leur liberté de citoyen. Ils formèrent le Comité pour le Premier Amendement et décidèrent un voyage à Washington pour montrer leur soutien à ceux dont ils considéraient qu’on méprisait les droits. Au début du voyage, le comité était soutenu par la presse, mais les auditions se transformèrent en véritable cirque et la presse se retourna contre eux. Bogart, sous la pression énorme des studios, publia une déclaration où il disait avoir été naïf de joindre ce comité. En conséquence, certains membres se sentirent trahis par Bogart et mirent fin à leur amitié, à partir de là, Bogart fut à jamais tourmenté par sa décision de se retirer.
 
Les ventes pour Les Passagers de la nuit reprirent légèrement suite à la déclaration de Bogart, mais le film n’eut jamais le succès que Bogart et Bacall avaient espéré. Même sans le soutien de la critique, les spectateurs apprécièrent de voir le couple bien-aimé à l’écran, ils sont tous les deux stars du 20e siècle qu’on peut sans hésitation qualifier de légendes.
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
La tendresse de Delmer Daves apparaît soudain dans la belle scène de la gare routière, lorsqu’un homme seul se met à parler - et à se lier presque d'amitié - avec une femme qu'accompagnent son neveu et sa nièce, joués par les propres enfants du cinéaste. En quelques secondes, une véritable atmosphère e crée où l'on retrouve la griffe de Daves.
Le reste du film mêle l'intrigue criminelle - Vincent Parry recherchant le responsable de sa condamnation et de la mort de sa femme - à la prouesse technique - la caméra subjective - cherchant en même temps à profiter de la notoriété du couple Bogart-Bacal. La poésie d'un San Francisco nocturne et le romanesque des rapports entre Vincent et Irene contribuent à donner son ton au film. Les premières scènes, volontairement « bizarres» en raison même de l'emploi de la caméra subjective, s'effacent peu à peu pour lais er la place à ce couple fabuleux qui a pourtant moins inspiré Delmer Daves que Howard Hawks dans The big sleep

 

DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
BOGART ET BACALL : LE COUPLE IDEAL
 
Tout commence avec Howard Hawks : pour son film Le Port de l’angoisse (To Have and Have Not, 1944), le producteur et réalisateur cherche le pendant féminin à la star Humphrey Bogart (né en 1899), un femme capable de donner la réplique au monstre sacré. Son épouse trouve la perle rare sur la couverture du Harper's Bazaar : ce sera le mannequin Betty Perske (née en 1924). Hawks convoque la jeune femme, alors âgée de dix-neuf ans, lui trouve un pseudonyme Lauren Bacall, et lui demande d'exercer sa voix, trop aiguë et fluette. Des exercices vocaux la rendront plus grave. « Elle est très grande » telle est la première pensée de «Bogey» en voyant pour la première fois sa partenaire qui, avec son mètre soixante-dix, est à peine plus petite que lui. Dès le début du tournage, Bogart tombe amoureux de la jeune femme, sa cadette de vingt-cinq ans, et ses sentiments ne tardent pas à être réciproques. Marié à sa troisième épouse, l'actrice Mayo Methot, il est malheureux en ménage. Hawks craint d'abord que Bogart ne joue avec les sentiments de sa jeune partenaire, mais ses intentions sont sérieuses : en 1945, il divorce et épouse Lauren Bacall onze jours plus tard. Le couple jouera trois autres films ensemble : Le Grand Sommeil (The Big SJeep. 1946), de nouveau sous la direction de Hawks, Les Passagers de la nuit (Dark Passage. 1947) et Key Largo (1948). Cinq mois après leur quatrième film en commun Lauren Bacall met au monde leur fils Stephen, en 1949. Trois ans plus tard, elle donne naissance à leur fille Leslie Howard. Puis Lauren BacaIl se met à tournerdes films sans Bogart (dont Comment épouser un millionnaire (How ta Marry a Millionnaire, 1953). Ils n'ont plus de projets communs en perspective. Humphrey Bogart succombera peu de temps après à un cancer, en 1957. 
 
LES SECRETS D’HOLLYWOOD – Patrick Brion – Ed. La Librairie Vuibert (2013)
LE FILM NOIR – Patrick Brion - Editions de la La Martinière (2004)
FILM NOI 100 ALL-TIME FAVORITES – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)
LE FILM NOIR (Vrais et faux cauchemars) – Noël Simsolo – Cahiers du Cinéma Essais – (2005)
LE FILM NOIR (Histoire et significations d’un genre populaire subversif) -  Jean-Pierre Esquenazi – CNRS Editions – (2012)
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall
DARK PASSAGE (Les passagers de la nuit) – 1947 – Delmer Daves – Humphrey Bogart, Lauren Bacall

Commenter cet article