Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 - LE MAGOT DE JOSEFA – Claude Autant-Lara (1963)

Publié le par Laurent Bigot

Le comique d'Autant-Lara va, dès lors, se développer en sens inverse de celui qui caractérise le populisme faussement jovial ; Il ne s’arrête pas à la rosserie superficielle des moqueurs, amoureux de l'ordre qu'ils font semblant de miner. Le cinéaste ose détruire les habitudes mentales et ne craint pas de passer aux yeux des gens hypocritement « distingués» pour un grossier convive. Il aime choquer. Son anticléricalisme est illustré dans ce film par une ou deux séquences d'excellente verve et quelques répliques, mordantes en dépit d'une ordonnance dialoguée que l'on souhaiterait mieux élaborée. Le scénario, de son côté, aurait pu ne pas laisser subsister le sentiment que procure une fabrication hâtive. Mais si Claude Autant-Lara demeure un peu lointain dans tout cela, jamais il ne boude, en revanche, le plaisir d'avoir à diriger Bourvil et, surtout, Anna Magnani. Elle possède, avec Josefa, un rôle en or qu'elle sert avec fougue et nuance, explosant lorsqu'elle doit égrener en refrain des chapelets de jurons qu’elle crie avec furia dans sa langue maternelle. Prompte à refroidir ses interlocuteurs trop entreprenants, émotive et sentimentale, cette Josefa ne dément pas la rumeur qui court au sujet du magot qu'elle détiendrait et qu'en réalité elle ne possède pas : « Ça ne vous rend pourtant pas plus riche» lui dit Corneille. « Non, répond-elle, mais ça les rend plus pauvres! »  A la fin, ce genre de considérations ne l'intéresse plus ; elle quitte le village et ses habitants, pour des horizons plus ouverts, en compagnie de Corneille qui a su l'attendrir, et de son chien. 
 
CLAUDE AUTANT-LARA – Freddy Buache – Editions L’Age d’Homme (1982)
3 - LE MAGOT DE JOSEFA – Claude Autant-Lara (1963)
3 - LE MAGOT DE JOSEFA – Claude Autant-Lara (1963)
3 - LE MAGOT DE JOSEFA – Claude Autant-Lara (1963)

Commenter cet article