Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 - THE BIG HEAT (Règlement de comptes) de Fritz Lang (1953) avec Glenn Ford et Gloria Grahame

Publié le par Laurent Bigot

Loin d'effrayer le  sergent Bannion, celui-ci, furieux qu'on s'introduise chez lui, dans leur vie privée, qu'on insulte sa femme, effraye sa fille et exerce des menaces macabres sur lui, réagit illico. Il va chez Lagana qui, en pleine mondanité, offre une grande soirée pour fêter l'entrée de sa fille dans la bonne société. Fritz Lang traite la scène en la distanciant. Il demande à l'acteur, Glenn Ford, de se comporter dans une luxueuse demeure quasi aristocratique comme un vulgaire sheriff qui investit un saloon. Il introduit une violence de western dont se réjouit le spectateur qui en connaît les codes et sait que seule une bonne bagarre finale fait triompher le droit et la loi.
 
Mais la séquence ne se contente pas de sa simple efficacité dramatique. Elle a d'autres choses à dire. Par le décor d'abord. Son caractère fastueux se manifeste dès l'entrée avec ces flics payés par l'argent public au service d'une cérémonie privée. Et nous aurons droit à l'étalage d'une richesse ostentatoire : la demeure châtelaine, très washingtonienne ; son heurtoir aristocratique qui, à lui seul, exige un gros plan ; son valet-chambellan qui ouvre cérémonieusement la porte sur le hall et que bouscule grossièrement Bannion ; le hall-entrée grand classe d'où l'on entrevoit, à gauche, la jeunesse dorée, qui se déhanche fougueusement sur du swing à la mode et enfin le vaste bureau-salon luxueux qui, à l'évidence, est au centre de l'univers de Lagana. On change radicalement de classe sociale. Tout respire le faste, l'ostentation du luxe qui cherche à se masquer derrière un certain bon goût, qu'affirme une multitude d'objets d'art, et que l'on feint de rendre naturel sous une apparente banalité. Tout est à l'opposé absolu de la vie familiale de Dave.
3 - THE BIG HEAT (Règlement de comptes) de Fritz Lang (1953) avec Glenn Ford et Gloria Grahame
3 - THE BIG HEAT (Règlement de comptes) de Fritz Lang (1953) avec Glenn Ford et Gloria Grahame
Cette scène révèle encore autre chose : elle inverse le rapport des deux hommes. C'est Lagana le méchant qui est agressé violemment chez lui et Bannion, l'homme de bien qui se comporte quasiment comme un assassin (entendre les dernières paroles qu'il adresse à son adversaire avant de quitter la pièce en désignant son garde du corps à terre : « Vous voulez prendre sa place ?»).
 
3 - THE BIG HEAT (Règlement de comptes) de Fritz Lang (1953) avec Glenn Ford et Gloria Grahame

On peut souligner également la dévotion quasi religieuse que notre «parrain» porte à sa «maman », ce qui psychanalytiquement pourrait conduire à suggérer ses véritables attirances sexuelles. Ce que n'est pas sans souligner le recours (et retour pour la seconde fois dans le film) à George, l'homme de main et (supposé) de lit de Lagana. Évidemment la saine virilité de Bannion a vite fait de ridiculiser celle d'apparat du jeune homme qui, en deux coups de poing, se retrouve allongé à terre. Lang consacre alors, par une superbe plongée écrasante, un plan rapproché à l'expression hagarde de son regard : d'abord désolé sur Lagana, auquel il vient de démontrer sa nullité comme garde de «corps» puis stupéfait sur Bannion, qui lui a fichu une raclée fulgurante. La mise en place et le déroulement des éléments qui signifient sans insistance ni ostentation la vérité de ce qui se passe et se joue réellement, font de cette séquence un modèle de mise en scène lisse quoique hautement concentrée de toutes les données que contient une situation. Bref du grand Lang. D'autant que son importance masquée vient de ce qu'il s'agira de l'unique face à face dans le film qui opposera directement les deux hommes. 

 

REGLEMENT DE COMPTE – Jean Douchet – Wild Side - 2014

 

3 - THE BIG HEAT (Règlement de comptes) de Fritz Lang (1953) avec Glenn Ford et Gloria Grahame

Commenter cet article