Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 - LE 7ème JURÉ – Georges Lautner – 1963

Publié le par Laurent Bigot

Une partie du chemin du retour, Grégoire l’a faite avec le commissaire, « ne vous en faites pas ! a jeté en riant ce dernier, Sautral est coupable. Les faits sont accablants, nous aurons sa tête, la première exécution capitale dans notre ville. Le préfet en est tout fier ».

Une partie du chemin du retour, Grégoire l’a faite avec le commissaire, « ne vous en faites pas ! a jeté en riant ce dernier, Sautral est coupable. Les faits sont accablants, nous aurons sa tête, la première exécution capitale dans notre ville. Le préfet en est tout fier ».

C’est à cet instant que la peur s’est emparée de Grégoire, elle était sans raison. Cette peur, il l’admettait avec lui-même, puisque Sautral condamné, il ne risquait plus rien, mais cette peur, il devrait vivre dorénavant avec. C’était de voir un autre payer pour son crime.

C’est à cet instant que la peur s’est emparée de Grégoire, elle était sans raison. Cette peur, il l’admettait avec lui-même, puisque Sautral condamné, il ne risquait plus rien, mais cette peur, il devrait vivre dorénavant avec. C’était de voir un autre payer pour son crime.

Dès le lendemain, Grégoire Duval a pris sa voiture pour aller en Suisse, et il est entré dans l’église d’un petit village proche de la frontière.

Dès le lendemain, Grégoire Duval a pris sa voiture pour aller en Suisse, et il est entré dans l’église d’un petit village proche de la frontière.

« Dieu ne peut vouloir la perte de toute une famille innocente, a supplié Grégoire » et le confesseur : « Vous êtes figé dans un orgueil où le seigneur ne peut vous reconnaître, allez avouer votre crime, vous sauverez cet homme et tout ce qui peut encore être sauvé dans l’enfer où vous errez ! Jusque-là, je ne puis rien pour vous. »

Commenter cet article