Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 - OTHER MEN’S WOMEN – William A. Wellman (1931)

Publié le par Laurent Bigot

C’est du côté des rôles de femmes qu’il faut chercher le vrai côté novateur du film, et celui qui le rapproche le plus concrètement de l’esprit de l’ère Pré-Code. Si le personnage de Lily peut sembler prêter le flanc à une vision machiste du réalisateur (elle est bien, après tout, l’élément perturbateur et déclencheur de la catastrophe), il est aussi celui auquel Wellman s’attache le plus : quand finit Other Men’s Women, elle aura subi le plus grand nombre de dommages collatéraux, veuve soudaine qui n’aura ni la longue vie d’épouse qu’elle s’était choisie ni l’avantage d’une relation secondaire. Le personnage de Mary quant à lui, bien que secondaire, est finalement l’un des plus frappants du film. Serveuse de diner au langage châtié et au débit rapide, elle se définit auprès de l’un de ses clients comme une A.P.O, soit une Ain’t Puttin’ Out - grossièrement, une « n’écarte pas les jambes ». Face à la misogynie ambiante de l’époque (elle est l’amante occasionnelle et éconduite de Bill, privée d'un mariage qu’il lui avait pourtant promis), elle s’affirme puissamment, indémontable même confrontée aux allusions graveleuses des hommes qui fréquentent son restaurant. Elle aussi aime faire la fête, boire plus que de raison et danser au bal avec qui veut bien prendre la peine de la séduire. Et quand Bill, une dernière fois, prend le train en marche, la laissant plantée là, elle sait que plus jamais elle ne passera son temps à l’attendre.
 
 
5 - OTHER MEN’S WOMEN – William A. Wellman (1931)

Commenter cet article