Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 - LE 7ème JURÉ – Georges Lautner – 1963

Publié le par Laurent Bigot

A quelques jours de Noël, s’ouvre le procès de Sautral. L’accusé entre deux gendarmes vient de faire son entrée dans la salle des Assises. Tour à tour, l’accusation et la défense ont récusé certains jurés.

A quelques jours de Noël, s’ouvre le procès de Sautral. L’accusé entre deux gendarmes vient de faire son entrée dans la salle des Assises. Tour à tour, l’accusation et la défense ont récusé certains jurés.

Mais lorsqu’un instant plus tard, l’huissier a annoncé le nom de Grégoire Duval, l’avocat, en dépit de tous ses efforts, n’a pu empêcher celui-ci de siéger. Il a épuisé le droit à la défense en récusant déjà quatre jurés. Le procureur a félicité Grégoire.

Mais lorsqu’un instant plus tard, l’huissier a annoncé le nom de Grégoire Duval, l’avocat, en dépit de tous ses efforts, n’a pu empêcher celui-ci de siéger. Il a épuisé le droit à la défense en récusant déjà quatre jurés. Le procureur a félicité Grégoire.

« Grâce à ses imbéciles, je ne suis pas récusé. D’ailleurs, depuis quelques minutes, je ne le souhaitais plus, il me semblait qu’on avait pris la décision pour moi. Il me faut sans doute sauver Sautral. Punition ou épreuve ? »

« Grâce à ses imbéciles, je ne suis pas récusé. D’ailleurs, depuis quelques minutes, je ne le souhaitais plus, il me semblait qu’on avait pris la décision pour moi. Il me faut sans doute sauver Sautral. Punition ou épreuve ? »

A cet instant, un doigt s’est timidement élevé dans le rang des jurés et Grégoire Duval, invoquant l’article 267 du Code de procédure pénale, a demandé l’autorisation de poser quelques questions…

Commenter cet article