Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAURICE BIRAUD

Publié le par Laurent Bigot

MAURICE BIRAUD
Maurice Biraud est né le 3 mars 1922 et mort à Paris, le 24 décembre 1982. Etudes secondaires, puis discothécaire a la Radio, enfin assistant-metteur en ondes. «J'ai fait mon entrée dans le spectacle par la grande porte, dit-il en plaisantant, ... mais comme gardien !» Comédien de radio (émission Les Vertiges de M. FLute), il décroche au cinéma des silhouettes (dans LE ROI DES CAMELOTS, LE PASSE-MURAILLES, UNE FILLE A CROQUER, notamment), mais rien qui annonce une carrière, et le temps passe.
MAURICE BIRAUD
Sa chance lui fut offerte par le dialoguiste Michel Audiard qui le présenta à La Patellière pour UN TAXI POUR TOBROUK (1960). Gros succès dans un rôle de «Français moyen», héros anti-héros. Succès renouvelé par LE CAVE SE REBIFFE, où il est le partenaire (à la part belle) de Jean Gabin, puis une suite de films «policiers» (LE 7ème JURE, 1961 ; L'ŒIL DU MONOCLE et MÉLODIE EN SOUS-SOL, 1962). Le cinéma français, qui avait quelques beaux garçons, mais manquait de «Français moyens», avait mis la main sur un personnage dépassé par les événements, honnête et médiocre. «Homme quelconque» Biraud l'est avec finesse et talent : ce qui le mène tout droit au personnage de Salavin tel que l'a imaginé le romancier Georges Duhamel pour LA CONFESSION DE MINUIT, dont Edgar Roulleau a réalisé une adaptation cinématographique en 1963 ; DES PISSENLITS PAR LA RACINE (Lautner, 1963) ; LES AVENTURES DE SALAVIN (Pierre Granier-Defferre, 1964) ; LA GRANDE SAUTERELLE (Lautener, 1966); FLEUR D'OSEILLE (1967) ; LE GITAN (J. Giovanni, 1975). 
MAURICE BIRAUD

Commenter cet article