Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[pub] Ce soir sur Arte, à 20h45, LA DAME DE SHANGHAI – Orson Welles (1947)

Publié le par Laurent Bigot

[pub] Ce soir sur Arte, à 20h45, LA DAME DE SHANGHAI – Orson Welles (1947)
A l'instar de nombreux films noirs, La Dame de Shanghai raconte l’histoire d'un homme crédule qui va se trouver mêlé à un complot funeste à cause d'une femme fatale : à New York, Michael O'Hara (Orson Welles), un marin irlandais, aventurier dans l'âme et enclin à la boisson, fait la connaissance d'Elsa (Rita Hayworth), l'épouse du célèbre avocat Arthur Bannister (Everett Sloane). Bien qu'il pressente les ennuis qui l'attendent, il accepte d'accompagner le couple sur leur yacht en tant que second dans une croisière à travers les Caraïbes ; Grisby (Glenn Anders), l'associé de Bannister, et Broome (Ted de Corsia), un collaborateur louche, sont également du voyage. Michael remarque combien Elsa est malheureuse aux côtés de son mari cynique et manifestement impuissant, et entame avec elle une liaison qu'ils ne peuvent longtemps dissimuler à Grisby et Broome. A San Francisco, la destination de leur voyage, Grisby fait à Michael une proposition en apparence anodine et sans risque censée rapporter cinq mille dollars au marin, une somme qui lui permettrait de s'enfuir avec Elsa. Michael accepte et tombe dans un piège diabolique : finalement accusé de meurtre, il se retrouve devant le juge…

 

[pub] Ce soir sur Arte, à 20h45, LA DAME DE SHANGHAI – Orson Welles (1947)
Au premier coup d'œil, l'histoire de La Dame de Shanghai peut sembler stéréotypée, mais un examen plus attentif permet de constater qu'elle relève d'un jeu malicieux, comme le laisse deviner d'emblée son intrigue inextricable. De fait, la crédibilité de l'action est massivement mise en doute dès le début du film, au moment où Michael et Elsa se rencontrent pour la première fois, de nuit, à Central Park. Et le doute est soulevé par le narrateur luimême: « Dès que je l'ai vue, résonne la voix off de Michael, mon esprit chavira, et il me fallut pas mal de temps pour retrouver la raison. » Le film restitue les souvenirs de Michael qui reconnaît ne pas avoir été tout à fait responsable de ses actes tout au long de l'histoire. 
 
FILM NOIR 100 ALL-TIME FAVORITES – Paul Duncan, Jürgen Müller – Edition Taschen – (2013)

Voici une petite compilation de la scène du « yacht ».... C’est l’une de ses meilleures interprétations (avec « Gilda »), normal dans les mains d’Orson Welles, cela ne peut donner qu’un résultat remarquable. Pour la petite histoire…le tournage débuta de façon difficile car les relations entre Rita Hayworth et son mari Orson Welles se détériorèrent tant qu'elleentama une procédure de divorce. Rita Hayworth était, à l'époque, la star de la Columbia, notamment grâce au film Gilda. Sa longue chevelure rousse était devenue un symbole hollywoodien. Pour ce film, Welles lui imposa une coupe courte et blonde (on ne s’en plaint pas). On insinua que c'était une vengeance envers cette femme dont il était en train de divorcer, ce que Welles a toujours nié.

Commenter cet article