Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 - MARIAGE ROYAL (Royal Wedding) – Stanley Donen (1951) – Fred Astaire, Jane Powell, Peter Lawford

Publié le par Laurent Bigot

Sunday Jumps (Fred Astaire) : séquence de la salle de sport.

L’histoire :
 
Tom Bowen et sa sœur Ellen, célèbres danseurs américains, partent pour se produire à Londres. La capitale britannique s'apprête à célébrer le mariage de la princesse Elizabeth et du prince Philip. Ellen dit au revoir à ses nombreux soupirants et fait la connaissance à bord du navire de Lord John Brindale qui est visiblement séduit par elle. A Londres, Tom rencontre dans la rue Anne Ashmond qui est danseuse et qu'il fait engager dans son futur spectacle. Celui-ci est un succès et Tom apprend avec plaisir que le fiancé d'Anne ne l'a pas attendue pour se marier. Le jour du mariage royal voit également la double union de Tom et d'Anne et d'Ellen et de John Brindale. 
2 - MARIAGE ROYAL (Royal Wedding) – Stanley Donen (1951) – Fred Astaire, Jane Powell, Peter Lawford
Histoires vraies
 
Cherchant à faire écrire un film sur mesure pour Fred Astaire, le producteur Arthur Freed se tourne en 1950 vers Alan Jay Lerner, célèbre parolier de Broadway qui n'a encore jamais travaillé pour le cinéma. En quête d'un sujet, Lerner décide de s'inspirer tout simplement de la vie de Fred Astaire, qui a connu ses premiers succès en dansant avec sa sœur Adele, avant qu'elle ne le quitte pour épouser un lord. De même, Lerner trouve amusant de situer l'histoire à Londres, au moment même du mariage de la future Elizabeth II avec le prince Philippe, qui a eu lieu en novembre 1947. Ces éléments authentiques forment alors le point de départ d'une intrigue qui, pour le reste, relèvera de la fiction. Une fiction d'ailleurs assez classique - surtout si on la compare à l'histoire du tournage lui-même, qui commence en juillet 1950 sous la direction de Charles Walters, grand spécialiste de la comédie musicale…(à suivre)
2 - MARIAGE ROYAL (Royal Wedding) – Stanley Donen (1951) – Fred Astaire, Jane Powell, Peter Lawford

Commenter cet article