Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 - LEAVE HER TO HEAVEN (Péché Mortel) – John M. Stahl (1945) – Gene Tierney – Cornel Wilde

Publié le par Laurent Bigot

Dès le lendemain des funérailles de Danny, Ellen, craignant pour la raison de son mari, l'avait emmené à Bar Harbor, dans la propriété de la famille Bérent. En dépit de la sollicitude de son entourage, Richard était inconsolable et Ellen, à son grand désespoir, sentait son mari s'éloigner d'elle chaque jour davantage. Lui, naguère si assidu à son travail de romancier, ne travaillait même plus à son manuscrit en cours...
 
Le professeur Berent avait été une autorité en chimie organique. C'était un grand travailleur et même dans sa propriété de vacances à Bar Harbor il possédait un laboratoire où il passait de longues heures. Ainsi que Mme Serent l'expliquait à Richard, la grande pièce où ils se trouvaient à l'étage supérieur de la maison avait été en premier lieu une nursery pour Ellen enfant, puis elle avait été transformée par la suite en laboratoire pour le professeur ... Maintenant, en prévision de la naissance attendue, la pièce allait retrouver sa destination primitive de nursery. Richard retrouvait ses souvenirs de jeune étudiant - son séjour au Quartier Latin, sans doute ? – et dessinait et peignait avec ardeur des figures naïves et burlesques sur les murs de la chambre. Ruth, un chapeau de gendarme sur la tête, servait de modèle à son beau-frère. Richard souriait parfois, il semblait moins tendu, l'obsession de son chagrin commençait sans doute à s'effacer.
 
Perchée sur une échelle, Mme Berent disposait des jouets et accessoires enfantins sur les étagères le long des murs :
- Tout comme autrefois... dit-elle d'un air de jubilation.
- Avec cette différence, mère, fit Richard, qu'autrefois c'était pour une fille, alors que la nursery de maintenant sera pour un garçon. Car ce sera un garçon, naturellement.
Tout le monde se mit à rire. Ruth quitta la « pose » et, venant près de son beau-frère, s'appuya familièrement sur lui pour examiner les silhouettes qui commençaient à garnir les murs.

 

6 - LEAVE HER TO HEAVEN (Péché Mortel) – John M. Stahl (1945) – Gene Tierney – Cornel Wilde
Tout à coup, Ellen, les traits tirés, semblant déjà se mouvoir avec difficulté, apparut en haut du petit escalier qui desservait cette partie de la maison :
- Qu'avez-vous fait du laboratoire de Père ? demanda-. t-elle, le visage contracté de colère.
- Mais, Ellen, tu le vois. Une future nursery. Nous voulions t'en faire la surprise et te la montrer seulement une fois terminée. Tu n'aurais pas dû monter ces marches, elles te fatiguent inutilement.
La mauvaise humeur d'Ellen n'était pas apaisée :
- Pourquoi ne pas m'avoir consultée auparavant ? Je voulais qu'on laisse le souvenir de Père intact ici.
- Chérie ... dit Richard, il faut bien penser à ceux qui vont venir...
Et l'enlaçant, il murmura gaiement à son oreille :
- …Patchouli...
Le  mot magique de leur première rencontre ne manqua pas, ainsi qu'à l'habitude, de la dérider. Encore cette fois, l'orage était passé.
Cependant, Ellen restait nerveuse. Sa grossesse s'annonçait difficile, et sans doute n'était-elle pas toujours raisonnable. Ce jour-là, étendue sur sa chaise longue, elle recevait les encouragements et aussi les remontrances du médecin de la famille. Ellen l'écoutait avec une impatience mal dissimulée :
- Où est Richard ? demanda-t-elle à sa mère.
- Il est sorti pour quelques instants.
- Ruth est-elle avec lui ?
- Je crois que oui, répondit calmement Mme Berent.
Ellen s'énervait:
- Docteur, ce bébé fait de moi une esclave. Je ne puis remuer, aller et venir, je ne puis même pas voir mon mari. D'ailleurs, je suis bien trop laide, je ne veux pas qu'il me voie dans cet état.
- Ma chère Ellen, trêve de stupidités! Mais attention au homard ... et ne vous obstinez pas à escalader les escaliers ...
6 - LEAVE HER TO HEAVEN (Péché Mortel) – John M. Stahl (1945) – Gene Tierney – Cornel Wilde

Richard et Ruth étaient partis jusqu'à Boston acheter une layette complète. Ils revenaient, gais comme pinsons, bras dessus bras dessous, encombrés de paquets qu'ils faillirent perdre en traversant le jardin, car, à peine descendus de voiture, le vent du large les prit en bourrasque et faillit leur faire perdre l'équilibre. A De sa fenêtre, Ellen les avait épiés jalousement…

6 - LEAVE HER TO HEAVEN (Péché Mortel) – John M. Stahl (1945) – Gene Tierney – Cornel Wilde

Commenter cet article