Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

8 - LEAVE HER TO HEAVEN (Péché Mortel) – John M. Stahl (1945) – Gene Tierney – Cornel Wilde

Publié le par Laurent Bigot

8 - LEAVE HER TO HEAVEN (Péché Mortel) – John M. Stahl (1945) – Gene Tierney – Cornel Wilde
Ellen fut transportée à la clinique la plus proche. Le Dr Sanders, appelé en hâte, fit une intervention d'urgence, qui sauva la mère, mais sacrifia l'enfant. C'était bien un garçon.
Richard était prostré de chagrin :
- Allez la voir un instant, si vous le désirez, dit le Dr Sanders avec commisération.
- Vraiment, le sort est atroce envers ce pauvre garçon, ne put s'empêcher de remarquer Mme Berent à Ruth, alors que Richard, chancelant, suivait le docteur. D'abord son frère…maintenant son fils. C'est une vraie malédiction. 
8 - LEAVE HER TO HEAVEN (Péché Mortel) – John M. Stahl (1945) – Gene Tierney – Cornel Wilde
L'existence, néanmoins, avait repris. Ellen, de constitution robuste, se remit rapidement malgré le terrible choc qu’elle avait éprouvé. Cependant, l'atmosphère à Bar Harbor restait chargée de malaise. Un jour, Ellen découvrit que Ruth projetait un long voyage au Mexique. Elle harcela sa sœur de questions…
Ellen, dit gravement Ruth, tu ne parviendras pas à me colère. Jusqu'ici, tu as rendu malheureux tous ceux qui  t’entouraient. Ton affection excessive pour Père, d’abord, qui a fait à maman une existence impossible. Puis Richard - qui n'est plus que l'ombre de lui-même... Je ne t’envie pas, Ellen, mais je te plains.
Et elle quitta sa sœur brusquement.
Richard rentra peu après :
- Ton dernier livre vient d'arriver de chez l'imprimeur. Mais, chéri, tu ne m'avais pas dit qu'il se passait au Mexique ?
Richard restait silencieux, préoccupé.
- Richard, pourquoi ne partages-tu plus tes soucis avec moi ? Serait-ce... Oh ! tu ne m'as jamais pardonné, je le sais…l’accident de Danny. Richard, je te jure... Nous voulions te faire la surprise. Danny avait fait le même parcours que la veille et il était si heureux d'essayer ses forces... L'eau était merveilleuse, je ne pouvais penser qu'il y avait du danger. Puis…quand j'ai compris qu'il fallait aller à son secours, j'ai perdu une rame, il me semblait être dans un cauchemar...
- Alors…tu l'as laissé se noyer ? 

 

Darryl F. Zanuck, qui avait personnellement choisi Gene Tierney pour le rôle d'Ellen Berent, avait une fois de plus vu juste et l'outrance de certaines scènes - par exemple, la séquence de la tempête où Ellen comprend que Richard et Ruth s'aiment contribua à faire du film un mélodrame lyrique aux fabuleuses couleurs, une œuvre hors des normes et des conventions propres au drame psychologique d'alors.

Darryl F. Zanuck, qui avait personnellement choisi Gene Tierney pour le rôle d'Ellen Berent, avait une fois de plus vu juste et l'outrance de certaines scènes - par exemple, la séquence de la tempête où Ellen comprend que Richard et Ruth s'aiment contribua à faire du film un mélodrame lyrique aux fabuleuses couleurs, une œuvre hors des normes et des conventions propres au drame psychologique d'alors.

Commenter cet article