Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gene Tierney

Publié le par Laurent Bigot

Gene Tierney
Gene Tierney est une Actrice américaine, née le 20 novembre 1920 à New York (et non pas Shanghaï, comme on l'a raconté parfois pour ajouter à sa légende). Issue d'une famille très fortunée, elle commença ses études en Suisse, et les poursuivit aux U.S.A. après la Dépression. A seize ans elle écrivait des poèmes, et débuta directement à l'écran en vedette féminine d'un western de Fritz Lang, THE RETURN OF FRANK JAMES (1940). L'année suivante, elle interprétait une très jeune et très précoce adolescente dans la comédie «sudiste» de John Ford, TOBACCO ROAD (1941). Par ailleurs, sa beauté d'apparence exotique (très larges yeux, pommettes saillantes, chevelure d'un noir éclatant) lui valut des rôles de métisse (SHANGAÏ GESTURE, de J. Von Sternberg, 1941) ou de Polynésienne (SON OF FURY, John Cromwell, 1942). 

 

Gene Tierney
En fait, ses vrais débuts, datent de 1943, quand elle interprète le délicieux film de Lubitsch, HEAVEN CAN WAIT, Le ciel peut attendre, où elle réussissait même à se vieillir sans rien perdre de son charme dans un rôle exigeant un effacement inhabituel pour elle. Puis ce fut l'explosion de LAURA, d'Otto Preminger en 1945 ; l'obstination mise par Preminger à réemployer Gene Tierney (contre les tendances générales de la mode hollywoodienne à l'époque) a en elle-même quelque chose de fascinant, et c'est bien de fascination qu'il faut parler dans le cas de cette actrice. C'est le même personnage mystérieux et meurtri, à la fois inaccessible et infiniment touchant, qu'elle a installé en quelque sorte dans les rôles intéressants qui lui furent confiés pendant quelques années, notamment aussi par Mankiewicz et Jacques Tourneur. Malheureusement, une vie privée traversée d'orages nuisit à sa carrière, la conduisant même à plusieurs reprises au bord de la folie ou du suicide. Son «come back» (dû encore à Preminger) ne pouvait être, dans ces conditions, que la reviviscence d'un souvenir.
Gene Tierney

Principaux autres films : CHINA GIRL, La pagode en flamme (H. Hathaway, 1942) ; LEAVE HER TO HEAVEN, Péché mortel (John Stahl, 1946) ; THE RAZOR'S EDGE, Le fil du rasoir (Edmund Goulding, 1946) ; DRAGONWYCK, Le château du dragon (Mankiewicz, 1946) ; THE GHOST AND MRS MUIR, L’aventure de madame Muir (J. L. Mankiewicz, 1947) ; WHIRLPOOL, Le mystérieux docteur Korvo (O. Preminger, 1949) ; NIGHT AND THE CITY, Les forbans de la nuit (Jules Dassin, 1950) ; WHERE THE SIDEWALK ENDS, Mark Dixon détective (O. Preminger, 1950) ; WAY OF A GAUCHO, Le gaucho (Jacques Tourneur, 1952) ; PLYMOUTH AD VENTURE, Capitaine sans loi (Clarence Brown, 1952) ; NEVER LET ME GO, Ne me quitte jamais (Delmer Daves, 1953) ; THE EGYPTIAN (M. Curtiz, 1954) ; THE BLACK WIDOW, La veuve noire (N. Johnson, 1954) ; THE LEFT HAND OF GOD, La main gauche du seigneur (E. Dmytryk, 1955) ; ADVISE AND CONSENT, Tempête à Washington (O. Preminger, 1962) ; TOYS IN THE ATTIC, Le tumulte (George Roy Hill, 1963) ; THE PLEASURE SEEKERS, Trois filles à Madrid (Jean Negulesco, 1964). 

Gene Tierney

Commenter cet article