Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2 et 3 - NIAGARA - Henry Hathaway (1953) - Marilyn Monroe - Joseph Cotten - Jean Peters

Publié le par Laurent Bigot

« Pour Niagara, en 1953, avez-vous eu des difficultés avec Marilyn Monroe ?
Henry Hathaway : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean Harlow et Marilyn Monroe exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.
 
- Vous avez parlé de la démarche de Mae West. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire.
Henry Hathaway : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.
 
- C'est elle qui l'a inventé ?
Henry Hathaway : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! »
« Interview de Henry Hathaway », Cinématographe, octobre 1983
2 et 3 - NIAGARA - Henry Hathaway (1953) - Marilyn Monroe - Joseph Cotten - Jean Peters
Test de garde-robe pour Marilyn Monroe dans le rôle de Rose Loomis . Les costumes ont été conçus par Dorothy Jeakins .

Test de garde-robe pour Marilyn Monroe dans le rôle de Rose Loomis . Les costumes ont été conçus par Dorothy Jeakins .

Contrairement à ce que certains auraient pu croire, Niagara ne sera pas une comédie matrimoniale située là où les Américains se plaisent à passer leur lune de miel, mais un drame psychologique et souvent psychanalytique. Un mari (Joseph Cotten) choqué par la guerre et, depuis, visiblement impuissant. Une femme trop belle (Marilyn Monroe), insatisfaite et combinant avec son amant le moyen d'éliminer ce mari inutile. Une jeune mariée (Jean Peters) de plus en plus fascinée par ces deux êtres, à l'opposé de son mari (Casey Adams) qui a fait une provision de livres pour son voyage de noces... Le drame se catalysera lorsque le mari ne supportera plus que sa femme, vêtue de rouge, s'offre, au son de Kiss, aux autres hommes et s'achèvera dans un décor quasi surréaliste, Rose s'effondrant au pied de cloches gigantesques, celles du carillon de la Tour. 
LE FILM NOIR – Patrick Brion - Editions de la La Martinière (2004)
2 et 3 - NIAGARA - Henry Hathaway (1953) - Marilyn Monroe - Joseph Cotten - Jean Peters

Commenter cet article