Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 - SOMEWHERE IN THE NIGHT (Quelque part dans la nuit) Joseph L. Mankiewicz (1946) – John Hodiak, Nancy Guild, Richard Conte, Lloyd Nolan

Publié le par Laurent Bigot

Quelque part dans la nuit est le second film de Joseph L. Mankiewicz, qui venait de tourner quelques mois plus tôt Dragonwyck (Le Château du dragon) avec Gene Tierney et Vincent Price. Intéressé par le sujet du film qui lui avait été apporté par Anderson Lawler lui-même, Mankiewicz décida de le mettre en scène. Cette histoire d'un homme à la recherche de la vérité et, à travers elle, de sa propre identité, ne pouvait, en effet, que passionner le futur cinéaste de Chaînes conjugales, d'Ève et de La Comtesse aux pieds nus, qui a toujours souhaité découvrir la vérité au-delà des apparences.
 
3 - SOMEWHERE IN THE NIGHT (Quelque part dans la nuit) Joseph L. Mankiewicz (1946) – John Hodiak, Nancy Guild, Richard Conte, Lloyd Nolan
Quelque part dans la nuit est parfaitement représentatif d'un des aspects du cinéma hollywoodien de l'après-guerre. Le héros est un ancien combattant, blessé, amnésique, qui revient chez lui. Son problème n'est même pas de retrouver sa femme et sa famille, mais de savoir qui il est. Cette recherche va le précipiter dans un univers crépusculaire, peuplé d'individus dangereux, et dans lequel sa vie est constamment en danger. Le fait que les premiers plans aient été tournés en caméra subjective, le spectateur se trouvant soudain à la place du héros, contribue, dès le départ, à troubler le spectateur. Darryl F. Zanuck a d'ailleurs tenu à ce que Mankiewicz renonce à deux idées qu'il avait concernant le début : l'utilisation du thème de la chirurgie esthétique, qui intéressait le cinéaste, et une scène au cours de laquelle on voyait un Japonais envoyer une grenade sur un groupe de soldats, ce qui expliquait la blessure de George Taylor. Zanuck jugeait cette séquence trop spectaculaire par rapport à l'intrigue et au début dans lequel il souhaitait que le spectateur puisse très vite s'identifier à Taylor, malade, inquiet et amnésique. L'utilisation d'une voix off sert d'ailleurs elle aussi à sensibiliser le spectateur. 
Le Film Noir – Patrick Brion - Editions de la La Martinière (2004)
3 - SOMEWHERE IN THE NIGHT (Quelque part dans la nuit) Joseph L. Mankiewicz (1946) – John Hodiak, Nancy Guild, Richard Conte, Lloyd Nolan
Le personnage principal (John Hodiak) de Somewhere in the Night, lourdement blessé durant la guerre, est amnésique, « sans mémoire ni identité, errant dans un dédale hostile de voies sans issues ». Il semble lié à un secret, un crime, une trahison peut-être, qui le conduit à préférer cacher son amnésie à ceux qui l'entourent. Les faux-semblant sont présents à tous les détours du chemin : ses ennemis apparents ne le sont pas et celui qui veut le sauver est celui qui veut l'enfoncer définitivement dans le brouillard…

Le personnage principal (John Hodiak) de Somewhere in the Night, lourdement blessé durant la guerre, est amnésique, « sans mémoire ni identité, errant dans un dédale hostile de voies sans issues ». Il semble lié à un secret, un crime, une trahison peut-être, qui le conduit à préférer cacher son amnésie à ceux qui l'entourent. Les faux-semblant sont présents à tous les détours du chemin : ses ennemis apparents ne le sont pas et celui qui veut le sauver est celui qui veut l'enfoncer définitivement dans le brouillard…

Commenter cet article