Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5 - HIS GIRL FRIDAY (La Dame du vendredi) – Howard Hawks (1940) – Cary Grant, Rosalind Russel, Ralph Bellamy

Publié le par Laurent Bigot

Ces mots si nombreux, ces échanges incessants et apoplectiques, sont chorégraphiés par un metteur en scène d'une habileté infernale. La première séquence, qui traverse toute la salle de rédaction, résume toutes les représentations cinématographiques, américaines ou pas, des lieux où l'on travaille en grand nombre. Les traversées récentes par Scorsese des immenses bureaux de Wall Street sourient de loin à cette ouverture hawksienne. La séquence suivante, celle de la « re-rencontre» de Hildy et Walter est d'une virtuosité éblouissante. Et l'invention superbe de la scène du restaurant, qui ne figurait pas dans la pièce originale ? Et les regards sournois du journaliste qui surveille les escaliers pour contempler les jambes des filles ? Ce pervers un peu mesquin qui reste invisible quand on voit le film pour la première fois, tout va tellement vite dans La Dame du vendredi

Plan 277

On pourrait bêtement imaginer le film comme statique en apprenant qu'il ne se déroule que dans très peu de décors, en réalité principalement dans la salle de presse du palais de Justice. Mais il suffit de reprendre chaque plan un à un pour montrer l'inventivité incroyable de Hawks, ce cinéaste dont Jacques Rivette commença à démontrer en mai 1953 qu'il était un « génie ». Prenez et étudiez seulement la scène publiée : plan 277 du film, cet extraordinaire ballet entre Walter, Hildy et la caméra qui les accompagne. Voyez ce qui s'y joue dramatiquement, psychologiquement, érotiquement et même moralement dans la conduite du récit des amours de deux adultes sans vertu. Et reprenez et étudiez ensuite tous les autres plans, un par un. Il y en a trois cent soixante-six, autant que de jours dans l'année. Enfin, autant que certaines années exceptionnelles. 1940 par exemple.
5 - HIS GIRL FRIDAY (La Dame du vendredi) – Howard Hawks (1940) – Cary Grant, Rosalind Russel, Ralph Bellamy

 

Voir l'intégralité des publications du film :

 

LA DAME DU VENDREDI

Commenter cet article