Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 - LE CAVE SE REBIFFE – Gilles Grangier (1961) – Jean Gabin, Bernard Blier, Maurice Biraud, Martine Carol, Françoise Rosay

Publié le par Laurent Bigot

Un film heureux. Sur le plateau, Gabin se montre d'humeur badine pour un tournage idyllique, un film heureux pour tous les acteurs et techniciens. Gabin accumule les blagues avec son camarade Blier et taquine gentiment Frank Villard (Huis clos, Le Gentleman d'Epson). Le Cave se rebiffe sort en salles le 27 septembre 1961. La critique sera mitigée, la presse catholique soulignant le manque de moralité de l'entreprise, mais le public fera un triomphe aux aventures du Dabe (le Roi en argot) et de son cave. Audiard confiera plus tard que le film était un de ses préférés et qu'il adorait la scène entre Gabin et Françoise Rosay. Avec ce film, sa cote va s'envoler et il touche maintenant 30 millions de francs par film, soit 5 millions de plus que l'année précédente et le double que trois ans plus tôt. 
4 - LE CAVE SE REBIFFE – Gilles Grangier (1961) – Jean Gabin, Bernard Blier, Maurice Biraud, Martine Carol, Françoise Rosay
A propos de Maurice Biraud. Il est né le 3 mars 1922 à Paris et mort le 24 décembre 1982 à Paris, c’était à la fois un animateur de radio, un humoriste et un acteur de cinéma.
Il est présent sur les ondes d’Europe 1 où il interprète, entre autres, le rôle du commissaire Socrate et de Maurice la Grammaire (puis du Grand Babu suivant dans Le fils de Furax) dans le feuilleton « radio »Signé Furax et, en tant qu'animateur de la tranche « 9 h - 12 h » dans les années 1960, en compagnie de Micheline Francey puis d'Anne Perez et de « monsieur Brandu » (Jean-Marie Lamblat). On le voit aussi dans de nombreux films de cinéma. Il apparaît également à la télévision où son sens de l'humour et ses reparties sont très appréciés. En 1967, il chante La Petite en duo avec France Gall.
Au cinéma, ses meilleurs rôles sont probablement dans Un taxi pour TobroukLe Cave se rebiffe ou encore Mélodie en sous-sol. Il est par ailleurs abonné aux seconds rôles mais est néanmoins populaire. On le surnomme affectueusement « Bibi ».
C'est aussi l’un des artistes les plus sollicités, après Jean Valton, pour réaliser des disques publicitaires, alors très en vogue.
Maurice Biraud meurt alors qu'il est au volant à Paris et attend à un feu rouge sur les Champs-Élysées : il ne redémarre pas, victime d’un arrêt cardiaque. L'annonce de sa mort a été quelque peu éclipsée par celle de Louis Aragon, décédé le même jour.
 
4 - LE CAVE SE REBIFFE – Gilles Grangier (1961) – Jean Gabin, Bernard Blier, Maurice Biraud, Martine Carol, Françoise Rosay

Commenter cet article