Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito

Publié le par Laurent Bigot

Rengaine
Film situé dans le milieu du « caf'conc' » parisien, French Cancan regorge de chansons et de danses, à commencer par la fameuse chorégraphie ayant émoustillé des générations de spectateurs. Soucieux de donner aux numéros filmés une touche authentique, Renoir demande à des vedettes de l'époque de venir chanter dans le film : on reconnaît ainsi Edith Piaf dans le rôle d'Eugénie Buffet, et Patachou dans celui d'Yvette Guibert. Mais le morceau le plus célèbre du film, c’est sûr La Complainte de la Butte, écrite spécialement par Jean Renoir et le compositeur Georges Van Parys. Chantée dans le film par Cora Vaucaire qui prête sa voix à Esther Georges (jouée par ailleurs par Anna Amendola), cette ritournelle fera le tour du monde, avant d’être reprise par des artistes comme Mouloudji, Patrick Bruel ou encore Rufus Wainwright, ce dernier l’interprétant dans le film Moulin Rouge !  de Baz Luhrmann.
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito

LA COMPLAINTE DE LA BUTTE chanson écrite par Jean Renoir pour les paroles et Georges van Parys pour la musique. Créée originellement dans le film French Cancan (1955) de Jean Renoir, La Complainte de la Butte est devenue un classique de la chanson française. Dans French Cancan, Henri Danglard (Jean Gabin), directeur d'une salle de spectacle présente une chanteuse nouvelle venue, Esther Georges, qui chante pour la première fois La Complainte de la Butte. Le personnage d'Esther Georges est interprété par l'actrice Anna Amendola, mais la voix chantée est celle de la chanteuse Cora Vaucaire. La butte à laquelle fait référence la chanson est la butte Montmartre à Paris. Après Cora Vaucaire, La Complainte de la Butte a été interprétée par André Claveau, Patachou (1955), Marcel Mouloudji (1955), le duo Barbara et Frank Alamo1, Renzo Gallo (it)2 (1974), Francis Lemarque (1988), Lambert Wilson (1997), le duo Patrick Bruel et Francis Cabrel (2002), Hélène Ségara (2008), Daniel Darc (posthume, 2013), Zaz dans son album Paris (2014). Outre French Cancan, la chanson peut être entendue dans le film Moulin rouge (2001) dans une interprétation de Rufus Wainwright.

Si French Cancan continue Le Carrosse d'or, il en achève aussi la leçon. Hommage aux gens du spectacle, il est un acte d'amour mais cette fois adressé à ceux qui en acceptent la part de sacrifice.
French Cancan poursuit deux lignes de réflexion qui ne se recoupent jamais complètement. Tout est ambivalence. La création du Moulin-Rouge consomme l'extension du capitalisme à la sphère entière des loisirs. Le divertissement populaire se place, désormais, sous le règne de la marchandise. Égaux et partenaires au début du récit, Paulo et Nini sont à la fin séparés, l'apprenti boulanger devenant le spectateur de son ex-maîtresse, star à jamais perdue pour lui. Tout le film repose sur une même ligne directrice. Tant que les personnages, et tout spécialement les femmes, recherchent la possession exclusive de leur partenaire, les projets de Danglard échouent. Nul édifice, nulle création et finalement nulle existence humaine n'est alors en mesure de s'imposer.
En acceptant la perte de leur partenaire, elles ne reconnaissent pas seulement son droit à la liberté mais conquièrent également la leur. Leur indépendance et leur personnalité se trouvent dans leur savoir-faire. Elles épousent le mouvement du monde. 
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
6 - FRENCH CANCAN – Jean Renoir (1954) – Jean Gabin, Françoise Arnoul, Maria Félix, Giani Esposito
La dernière bobine assure le pur triomphe du sexe. Un bataillon de belles filles, les cuisses bardées de froufrous et de jarretelles noires offrent leurs appas aux regards tendus des hommes. Cuisses et fesses, enfin dévoilées, sont là pour exciter nos sens. La danse, dans ses accalmies passagères et ses relances incessantes, suit le mouvement d'un coït qui n'en finit jamais de venir.
Renoir se souvient de son père. Il ne l'imite pas. Le décor de la Belle Époque, ses couleurs et ses formes servent l'enchantement du spectacle. Si la femme plus que jamais est fleur, elle ne l'est pas de toute éternité mais dans le mouvement qui ainsi la crée. Un mouvement qu'elle a su tirer d'elle-même sous l'impulsion d'un autre. La fonction de l'artiste se précise. Artisan préoccupé de son « faire », il révèle les autres à eux-mêmes et les abandonne à leur responsabilité. Il ne possède rien. Il invente et fabrique. Le but de l'amour n'est plus la possession. Il donne à chacun le pouvoir de son propre plaisir. Avec ce film, commence la pensée radieuse de Jean Renoir.
Jean Renoir – Daniel Serceau – Filmo 12, Edilio (1985)

Commenter cet article