Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1 - PAL JOEY (La blonde ou la rousse) – 1957 – Georges Sidney

Publié le par Laurent Bigot

Sortie en 1957, cette comédie musicale de George Sidney bénéficie de la présence de trois grandes stars (Rita Hayworth - Frank Sinatra - Kim Novak), ainsi que d'une bande originale entièrement signée Richard Rodgers et Lorenz Hart. Au programme de cet...

Lire la suite

EDWARD G. ROBINSON (1893-1973)

Publié le par Laurent Bigot

Dans Assurance sur la mort (Double Indemnily, 1944). Il incarne à merveille Sarton Keyes, l’ami paternel et le chef de Walter Neff (Fred MacMurray) détective d'assurances au flair Infaillible, il décèle toutes les escroqueries. Edward G. Robinson, né...

Lire la suite

DOUBLE INDEMNITY (Assurance sur la mort) – 1944 – Billy Wilder

Publié le par Laurent Bigot

Billy Wilder choisit donc deux vedettes à contre-emploi. Barbara Stanwyck, l'héroïne volontaire et positive de tant de drames réalistes - et même de comédies - va incarner une tueuse, et Fred...

Lire la suite

NIGHT AND THE CITY (Les forbans de la nuit) – 1950 – Jules Dassin

Publié le par Laurent Bigot

« Les Forbans de la Nuit est un mélodrame plein de suspense, l’histoire d’un salaud doublé d’un traître qui finit par récolter ce qu’il a semé. Dans ce rôle, Richard Widmark signe un coup de maître ». Scénario : Richard Murphy (+ Ben Hecht), d'après le...

Lire la suite

MONKEY BUSINESS (Chérie, je me sens rajeunir) – 1952 – Howard Hawks

Publié le par Laurent Bigot

Monkey Business (Chérie, je me rajeunir Sens) d ' Howard Hawks (1950) is also A classer Dans Le genre « screwball comedy » . L'histoire en quelques lignes: «Le docteur Barnaby Fulton (Cary Grant), non brillant chimiste Dont la distraction intérêt devenue...

Lire la suite

S COMME SCREWBALL COMEDY

Publié le par Laurent Bigot

Né officiellement avec le triomphe de New York – Miami en 1934, ce type de films s’est rapidement vu baptiser « screwball comedy » (littéralement, « comédie fêlée »). L’excentricité d’un ou plusieurs personnages en est en effet l’ingrédient principal,...

Lire la suite

5 - NIGHT AND THE CITY (Les forbans de la nuit) – 1950 – Jules Dassin

Publié le par Laurent Bigot

Extrait n°5 : « J’étais si près de réussir » Traqué par le milieu londonien, Harry trouve un bref refuge auprès d'Anna, à qui il déclare : « J'étais si près de réussir. Je possédais dans la paume de ma main le contrôle des matchs de lutte dans tout Londres...

Lire la suite

4 - NIGHT AND THE CITY (Les forbans de la nuit) – 1950 – Jules Dassin

Publié le par Laurent Bigot

Extrait n°4 : Le départ «Le film, reconnut Dassin, causa un véritable scandale en Angleterre. Oh. Dieu! Les Anglais furent tout à fait contre. L'atmosphère, l'histoire et tout ». L’une des idées de génie de Dassin fut de choisir pour jouer le rôle de...

Lire la suite

3 - NIGHT AND THE CITY (Les forbans de la nuit) – 1950 – Jules Dassin

Publié le par Laurent Bigot

Extrait n°3 : Le Combat Comprenant que Jules Dassin commençait à être trop marqué à Hollywood en raison de ses opinions politiques et de la «chasse aux sorcières» qui sévissait, la 20th Cenrury-Fox choisit de l'envoyer tourner Les Forbans de la nuit à...

Lire la suite

2 - NIGHT AND THE CITY (Les forbans de la nuit) – 1950 – Jules Dassin

Publié le par Laurent Bigot

Extrait n°2 : Dollars contre licence « La nuit et la ville. La nuit est ce soir, demain soir ou n'importe quel soir. La ville est Londres ». Ces mots - les premiers du film - suffisent à dresser le cadre. Le spectateur les entend alors même qu'il voit...

Lire la suite

1 2 3 > >>