Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

DIAL M FOR MURDER (Le crime était presque parfait) – 1954 – Alfred Hitchcock

Publié le par Laurent Bigot

Pour son quatrième film tourné avec la Warner Bros, Hitchcock s'attacha à une pièce de théâtre à succès et accepta de réaliser Le Crime était presque parfait en relief. Malgré les contraintes techniques que cela imposait, il signa une œuvre singulière,...

Lire la suite

3 - THEY LIVE BY NIGHT (Les amants de la nuit) – Nicholas Ray – 1949

Publié le par Laurent Bigot

1946. Nicholas Ray a trente-cinq ans. Il a été l'assistant d'Elia Kazan pour A Tree Grows in Brooklyn (Le Lys de Brooklyn). John Houseman, avec qui il a déjà travaillé à plusieurs reprises, en réalisant notamment pour lui une version radiophonique de...

Lire la suite

2 - THEY LIVE BY NIGHT (Les amants de la nuit) – Nicholas Ray – 1949

Publié le par Laurent Bigot

L'histoire ... Chickamaw et T-Dub s'enfuient de prison en compagnie du jeune Bowie avec qui ils attaquent par la suite une banque. Bowie est blessé dans un accident et Chickamaw, pour protéger leur course, abat un policier. Bowie est soigné par la jeune...

Lire la suite

1 - THEY LIVE BY NIGHT (Les amants de la nuit) – Nicholas Ray – 1949

Publié le par Laurent Bigot

Dès le début - la vue de deux adolescents amoureux et du texte qui apparaît, « This boy - and this girl- were never properly introduced in the world we live in » (« Ce garçon et cette fille n'ont jamais été préparés à vivre dans le monde qui est le nôtre...

Lire la suite

THEY LIVE BY NIGHT (Les amants de la nuit) – Nicholas Ray – 1949

Publié le par Laurent Bigot

« L'amour fou isole les amants, leur fait dédaigner les conventions sociales, rompt les liens familiaux habituels et finit par les mener à leur perte. Cet amour effraie la société, il la choque profondément. Et la société fait tout ce qui est en son pouvoir...

Lire la suite

10 - TO CATCH A THIEF (La main au collet) – Alfred Hitchcock – 1955

Publié le par Laurent Bigot

Alfred Hitchcock s'est expliqué clairement avec François Truffaut : « Quand j'aborde les questions de sexe à l'écran, Je n'oublie pas que, là encore, le suspense commande tout. SI le sexe est trop criard et trop évident, il n'y a plus de suspense. Qu'est-ce...

Lire la suite

9 - TO CATCH A THIEF (La main au collet) – Alfred Hitchcock – 1955

Publié le par Laurent Bigot

On peut de fait qualifier La Main au collet de comédie sensuelle. Et, dans le contexte où se situe l'action, on pourrait même parler de comédie libertine, libertine comme l'a été la France du XVIIIe siècle. Ce n'est pas un hasard si Hitchcock maintient...

Lire la suite

8 - TO CATCH A THIEF (La main au collet) – Alfred Hitchcock – 1955

Publié le par Laurent Bigot

Le lien entre le vol et la sexualité est également un grand thème hitchcockien, qui est développé ici de manière plaisante il le sera plus tragiquement dans Pas de printemps pour Marnie. L'attirance sexuelle de Frances pour Robie ne peut se distinguer...

Lire la suite

Effets spéciaux : Vistavision et Technicolor

Publié le par Laurent Bigot

Le format choisi pour La Main au collet obligea l'équipe à travailler avec un procédé lourd et onéreux. Au début des années 1950, le développement d'un instrument récemment mis au point faisait trembler sur ses bases l’industrie du cinéma, pourtant prospère...

Lire la suite

7 - TO CATCH A THIEF (La main au collet) – Alfred Hitchcock – 1955

Publié le par Laurent Bigot

La Main au collet était «un film léger», selon les mots d'Hitchcock. La critique, dans son ensemble, fit le même constat, mais en soulignant les points forts et les charmes d'une œuvre qui n'en manque pas, à commencer par les thèmes typiquement hitchcockiens...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>