Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

12 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

Après avoir passé la nuit avec Yvette, Gobillot se rend au Palais de justice où il croise l’avocat du vieux couple de la rue Saint-Gilles à la cabine téléphonique. Ce dernier prend à partie Gobillot , en présence de deux confrères. Décidément, l’animosité...

Lire la suite

11 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

En compagnie de sa secrétaire et de Duret, l’avocat étudie un dossier de la plus grande importance, l’appel d’Yvette le dérange énormément : « Quoi ?.. Il y encore le feu ? Ou ça ? J’arrive… » Bordenave et Duret échangent un regard de réprobation. Pour...

Lire la suite

10 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

A deux minutes d’intervalle, la comédie se renouvelle, on appelle, puis on raccroche, Yvette s’énerve et s’exaspère : « Répondez quoi ! Est-ce que vous m’entendez ? Ca alors ! Toujours personne ! ». « Ne te fâche pas, j’ai compris, répond Gobillot. Les...

Lire la suite

9 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

Mazetti décide d’emmener Yvette rue Saint-Gilles, il veut la débarrasser de ce qu’il juge un ridicule complexe de culpabilité. Yvette commence à refuser et par protester, mais elle n’a aucune défense devant les deux hommes qui comptent dans sa vie : Gobillot...

Lire la suite

8 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

Deux jours plus tard, un jeune homme se présente pout voir mademoiselle Maudet. « Elle a quitté l’hôtel, répondit le réceptionniste. - Vous ne savez pas ou elle est ? Je m’appelle Mazetti. - Elle n’a pas laissé son adresse, mais il y a une lettre pour...

Lire la suite

7 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

Deux semaines plus tard, Gobillot dicte une lettre à sa secrétaire tout en marchant à grands pas, ce qui est chez lui le signe d’une grande préoccupation : « Mon cher Bâtonnier, j’apprends avec stupeur qu’une plainte a été déposée contre moi devant le...

Lire la suite

6 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

Viviane n’en disconvient pas. Elle a toujours prétendu traiter par le mépris les faiblesses masculines pour des filles auxquelles elle s’estime très supérieure. Par vanité, elle prend la direction du Boulevard Saint-Germain. La désinvolture méprisante...

Lire la suite

EDWIGE FEUILLERE : Grande dame du septième art

Publié le par Laurent Bigot

Avec son élégance naturelle, la comédienne a su conquérir aussi bien le milieu du théâtre que ceux du cinéma et de la télévision. De Lucrèce Borgia aux Dames de la côte, de L'aigle à deux têtes au Blé en herbe, retour sur un parcours d'exception. Edwige...

Lire la suite

5 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

A l’audience, le cynique avocat manœuvre si habilement que le bijoutier apparaît comme un personnage lubrique : « c’est parmi ses coupables relations qu’il faut chercher les criminelles ! » Grace au témoignage de Gaston, Noémie et Yvette, déclarées non...

Lire la suite

3 et 4 - EN CAS DE MALHEUR – Claude Autant-Lara (1958) – Jean Gabin, Brigitte Bardot et Edwige Feuillère

Publié le par Laurent Bigot

Tout en s’habillant, André Gobillot a raconté l’histoire d’Yvette à sa femme. Viviane est depuis son mariage sa confidente, sa conseillère. : « Tu vois ce que c’est : deux pauvres mômes qui font le tapin et qui s’y prennent mal. Alors, comme elles crèvent...

Lire la suite